14 juin 2007

 

Jean-Luc Mélenchon évoque son "divorce" du Parti socialiste

Le sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon estime que la gauche du Parti socialiste "est de plus en plus un alibi pour ce parti" et que "la question du divorce commence à être posée", imaginant un rapprochement avec les communistes pour construire "une force nouvelle".

Dans une interview jeudi 14 juin à L'Humanité, le président du mouvement Pour la République sociale estime en effet qu'"on est en train de découvrir la catastrophe qui frappe la social-démocratie internationale". Le sénateur de l'Essonne a notamment pris l'exemple de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne, où "les sociaux-démocrates sont des acteurs enthousiastes du démantèlement de l'Etat social qu'ils ont eux-mêmes construit".

M. Mélenchon, qui doit assister samedi au congrès fondateur du parti Die Linke (la gauche) à Berlin, qui regroupe notamment des communistes et des socialistes, considère que cela peut être "une source d'inspiration très forte" pour la France. "J'y vois une des issues possibles de la crise de la gauche", dit-il.

Car pour lui, "la gauche du PS (...) n'est plus admise à jouer un rôle actif dans le mouvement socialiste". De ce fait, évoquant un possible divorce, il a simplement précisé que "la question n'est pas tranchée" et qu'"à l'heure actuelle il n'existe pas d'alternative".

En effet, s'il imagine volontiers un rapprochement entre des communistes et des militants socialistes "qui n'acceptent pas de se résigner à une fumeuse orientation sociale-démocrate, ni à un tropisme pour le centre", il note aussi, en le regrettant, que "les communistes n'ont pas encore fait ouvertement le choix de la construction d'une force nouvelle".
LEMONDE.FR avec AFP 14.06.07

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud