30 août 2009

 

Le Parti de Gauche veut une union de la gauche [radicale] jusqu'aux législatives de 2012

***
(AFP) – Il y a 3 heures

LYON — Jean-Luc Mélenchon, fondateur du Parti de gauche et ex-socialiste, a proposé dimanche à Clermont-Ferrand, "une union de toute la gauche de la gauche pour les trois prochaines élections", afin de ne pas laisser "le parti socialiste et ses primaires prendre tout l'espace politique et médiatique".
"Notre proposition est globalisante: un paquet de 3 élections sur 3 ans -- régionales, présidentielle, législatives", a déclaré M. Mélenchon à l'AFP à l'issue des journées d'été du Parti de gauche, précisant que cette union était ouverte aux communistes, au NPA d'Olivier Besançenot et à Lutte Ouvrière.
"L'alliance sur les trois élections n'est pas une condition préalable, mais nous sommes disponibles pour une telle alliance, car on pense que c'est plus facile de s'entendre en liant les scrutins", a-t-il ajouté.
"J'ai l'impression que les muscles sont un peu froids à la rentrée", a estimé M. Mélenchon, interrogé sur la faisabilité d'une telle union.
"Mais je devrais être entendu favorablement", a-t-il ajouté, soulignant que le PCF avait souhaité prolonger l'alliance au-delà des élections européennes.
"Si on ne fait rien et qu'on laisse le parti socialiste et ses primaires prendre tout l'espace politique et médiatique, on ne pourra s'en prendre qu'à nous mêmes", a-t-il renchéri, condamnant fermement un rapprochement entre les socialistes et le Centre.
"C'est un facteur de confusion total: Bayrou n'a jamais dit, ni pensé, ni écrit qu'il soutiendrait la gauche, et il ne faudra pas que les sociaux-démocrates s'étonnent que leurs électeurs finissent par préférer l'original à la copie" en votant Bayrou, a dit M. Mélenchon.
"Ce genre de coalition s'est toujours terminé par un désastre pour la gauche, et l'exemple le plus désastreux est celui de l'Italie, où, après des primaires et des alliances, il n'y a plus un seul élu de gauche au parlement".
M. Mélenchon a en outre appelé les élus de gauche à se mobiliser pour le "référendum" sur la Poste, le 3 octobre, en organisant la consultation, notamment dans les mairies.
Le Comité national contre la privatisation de La Poste a lancé en juillet une campagne pour une consultation nationale le 3 octobre, en invitant les Français à se prononcer sur le changement de statut de l'établissement public en société anonyme à capitaux publics.
Les journées d'été du PG, baptisées "Remue-méninges", se sont déroulées de vendredi à dimanche à Clermont-Ferrand.
Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud