21 mai 2009

 

Irlande: Un nouveau rapport accable l'Eglise catholique

***
Un nouveau rapport souligne le rôle joué par la hiérarchie catholique en Irlande dans l'affaire des abus sexuels pratiqués sur des enfants par des religieux catholiques, et notamment par des membres de deux ordres - celui des Christian Brothers (sic) et celui des Sisters of Mercy (re-sic).

Ce qui peut surprendre les plus naîfs dans ce scandale - dont les faits sont maintenant archi-connus - est que, selon le rapport, des abus systématiques allant du viol aux châtiments corporels les plus vils étaient courants dans toutes les institutions pour jeunes garçons gérés par des religieux (et dans une partie 'seulement' des institutions pour jeunes filles).

Dans cet article publié dans The Belfast Telegraph, et repris par The Independent, Eamonn McCann explique Pourquoi le pape devrait prier pour que les victimes pardonnent au Vatican son rôle dans l'affaire des abus sexuels (en anglais).

L'auteur est un journaliste et militant révolutionnaire. Il a joué un rôle important dans le mouvement pour l'égalité des droits des catholiques en Irlande du Nord en 1968-69. Il est membre du Socialist Workers Party (Irlande). Il est l'auteur d'un livre sur la religion en Irlande: 'Dear God: The price of religion in Ireland' (Bookmarks, 1999).
***
De son côté, l'éditorialiste du Irish Times (le journal de référence en République d'Irlande) conclut que les abus "n'étaient pas aussi mauvais que tout le monde suspectait - ils étaient pire" (au moins 800 prédateurs sexuels dans 200 institutions différentes sur une période de 35 ans). La hiérarchie religieuse n'a pas seulement couvert ces agissements - elle a délibéremment continué à nommer des récidivistes connus, et souvent les sujets de plaintes enregistrées par la police, à des positions où ils pouvaient encore sévir. "Ces abus ne sont pas le symptôme d'un échéc du système - ils étaient le système", continue-t-il.

L'éditorialiste conclut que deux mots doivent être utilisés pour décrire ces pratiques: la torture et l'esclavage. Un petit exemple suffit pour donner une idée de la philosophie de ces monstres en soutane: la pratique qui consistait à dire à des enfants victimes d'abus qu'ils ne devaient pas se plaindre car leurs parents étaient morts, alors que les religeiux en question savaient qu'ils étaient bien vivants.
***
Le journal du Socialist Workers Party (Irlande) commente également le Ryan report: L'Etat sauve les banques ... et les pédophiles religieux (en anglais)

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud