09 janvier 2009

 

Le Maire de Saint-Denis répond au Président du CRIF

***
Le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) ayant demandé l'INTERDICTION (rien que cela) du rassemblement organisé hier soir par la mairie de Saint-Denis pour dire 'stop' à l'aggression israélienne à Gaza, il me semble utile de publier la réponse très mesurée du maire, Didier Paillard.

On notera que les positions du maire sont bien modérées, et qu'elles sont basées sur la revendication - légitime mais insuffisante - d'un Etat palestinien à côté de l'Etat sioniste d'Israël. Mais même cette position-là est intolérable pour le CRIF, dont la principale vocation semble être d'agir en porte-parole du gouvernement israélien et défenseur de l'"honneur" de l'armée israélienne.

Heureusement, le Préfet n'a pas cédé au chantage du CRIF, qui évoquait (ou menaçait ?) la possibilité de troubles à l'ordre public. Le rassemblement a bien eu lieu, et le seul effet de l'action du CRIF a été d'attirer l'attention des médias - dont France 2 qui a montré le rassemblement au début du JT de 20 heures.

Saint-Denis, 8 janvier 2009

Monsieur le Président,

Votre courrier daté de ce jour concernant le rassemblement organisé ce 8 janvier par la ville de Saint-Denis a retenu toute mon attention, et je souhaite y répondre sans tarder.

Les positions que vous prêtez à la ville de Saint-Denis sur la situation actuelle à Gaza et plus généralement sur le conflit israélo-palestinien n’étant pas les siennes, je crois utile de vous joindre notre communiqué dans son intégralité.

A sa lecture, vous noterez que notre initiative n’a pas d’autre but que de mettre fin à une tragédie humaine insupportable, et à reconstruire une paix indispensable pour permettre à deux peuples et à deux Etats de vivre côte à côte, en toute sécurité.

C’est pourquoi je suis particulièrement étonné que vous laissiez entendre qu’un rassemblement de solidarité avec la population palestinienne serait, de fait, une manifestation de soutien au Hamas.

Un tel amalgame est totalement inacceptable. Vous êtes suffisamment attentif aux prises de position de la ville de Saint-Denis pour ne pas ignorer que de manière constante, et en toutes circonstances, nous avons vigoureusement combattu toute idée de destruction de l’Etat d’Israël.

Je regrette vivement que par des raccourcis aussi simplistes, vous ne puissiez admettre que l’on peut être pour l’existence de l’Etat d’Israël, pour le droit de son peuple à vivre en sécurité, et contre les choix politiques actuels de ses dirigeants, qui ont décidé de privilégier une option militaire avec les conséquences désastreuses que l’on sait, bien au-delà de la seule région directement concernée.

Par ailleurs, s’agissant de ce que vous appelez le risque « d’importation du conflit sur notre territoire », je pense que la meilleure manière de le prévenir est d’éviter toute identification entre les acteurs de ce conflit, et telle ou telle partie de la population de notre pays.

Ce n’est hélas pas la voie que vous avez choisie en prenant une position qui établit un parallèle pour le moins abusif entre les juifs de France, et le soutien à l’opération menée actuellement par l’armée Israélienne à Gaza.

Je peux vous assurer que bon nombre de nos concitoyens de confession juive et attachés à Israël, ne se reconnaissent pas dans cette position qui tend à « communautariser » un conflit qui est d’abord de nature politique.

Enfin, s’agissant de la vigilance nécessaire face à tout acte antisémite, c’est pour ma part une question de principe, que je ne limite pas à telle ou telle actualité.

La nécessité de combattre toute forme de racisme, d’antisémitisme, de xénophobie, de discrimination fondée sur l’origine, fait partie des valeurs essentielles que porte notre municipalité, et j’ai tenu à ce que ce travail, qui est mené depuis plusieurs années sous diverses formes, soit l’un des engagements forts du nouveau contrat communal 2008 – 2014.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de mes salutations distinguées.
Didier PAILLARD

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud