16 novembre 2008

 

Nouveau parti à gauche : pour une construction collective, pluraliste et citoyenne


Militants du parti de gauche, 20 novembre 2008

par Rémy Jean

Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez viennent de quitter le Parti Socialiste et appellent à la création d’un nouveau parti résolument à gauche. Ce geste politique arrive à point nommé dans un contexte où la crise qui vient de débuter démontre la pertinence des analyses de la gauche antilibérale et va immanquablement donner lieu à des confrontations politiques et sociales majeures où la question d’une alternative au libéralisme se posera à grande échelle.

Quelques jours après que la réunion nationale des signataires de l’appel Politis ait constaté « la nécessité d’une nouvelle force de gauche dans ce pays », ce geste politique en actualise la possibilité et nous invite à nous donner plus rapidement les moyens de la concrétiser.

Comment avancer ? Entre un PCF incapable de s’extraire de la vieille gangue stalinienne et un NPA au sectarisme maintenu, deux projets coexistent aujourd’hui dans la gauche antilibérale unitaire. Le projet de Parti de Gauche porté par les amis de Jean-Luc Mélenchon et de Marc Dolez, rejoints par MARS, Claude Debons et sans doute bientôt par le courant UNIR de la LCR. Et le projet de Fédération porté par les Alternatifs, les Communistes Unitaires, des courants de l’écologie radicale et la Coordination Nationale des Collectifs Unitaires. Il serait insensé que ces deux projets ne convergent pas rapidement pour constituer la nouvelle force de gauche que les signataires de l’appel Politis et des milliers d’autres citoyens engagés dans le mouvement social, syndical ou associatif appellent de leurs vœux.

On plaidera donc ici pour que s’initie, sans tarder et à tous les niveaux, entre ces deux projets un processus de convergence capable d’aboutir à la constitution effective de cette nouvelle force politique au début de l’année 2009.

Une nouvelle force politique, un nouveau parti de la transformation sociale et écologique, qui devrait être capable de mener le combat contre toutes les formes de domination en conjuguant efficacement contestation radicale du système, engagement dans les luttes, élaboration de projets et participation aux institutions. Dans une visée majoritaire et avec la volonté de développer toujours plus la démocratie et l’auto-organisation militante et citoyenne.

Un nouveau parti dont l’existence pourrait de surcroît, dès demain, contribuer de manière déterminante au rassemblement de toute la gauche antilibérale pour les élections européennes de juin prochain et à son succès.

C’est le défi que nous avons à relever tous ensemble.

16 novembre 2008

L'auteur est un ancien militant de la LCR à Aix-en-Provence qui a bataillé courageusement pour des candidatures unitaires antilibérales en 2007, contre la direction de son propre parti. Je poste son article à titre d'information.

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud