21 novembre 2008

 

Jean-Pierre Brard ou la confusion des esprits


***
BOBIGNY, 20 nov 2008 (AFP) - Brard (app-PCF) jugé pour avoir privé de parole une élue parée d'une croix

Pour avoir refusé la parole à une élue portant une croix "ostensible" au nom de la défense de la laïcité, l'ex-maire de Montreuil Jean-Pierre Brard (app-PCF) a comparu jeudi devant le tribunal correctionnel de Bobigny où un stage de citoyenneté a été requis contre lui.

Jean-Pierre Brard, alors maire de Montreuil dans la Seine-Saint-Denis, a privé donc une élue du MNR de la parole non pas pour des propos racistes et islamophobes - ce que j'aurais fort bien compris - mais parce qu'elle portait une croix de 6 cms sur fond d'un pull noir.

Personnellement, je considère que porter un tel objet voyant est une faute grave de goût. Venant d'une militante fasciste qui a fait campagne contre "l'islamisation de la France", ce n'était certainement pas innocent.

Mais plus encore que l'action, c'est l'argument de Brard qui est particulièrement dangereux. D'abord parce que les militants de gauche doivent par principe défendre le droit d'expression religieuse dans tous les domaines, y compris dans une salle de conseil qui n'est pas un lieu 'sacré' (quoique puissent penser certains républicains) mais un lieu ou la population doit pouvoir s'exprimer dans toute sa diversité. Mais surtout parce qu'il défend sa décision au nom de "l'esprit" de la loi de 2004 interdisant les signes religieux à l'école.

C'est le même argument qui a été utilisé pour interdire aux femmes musulmanes voilées d'accompagner leurs enfants lors de sorties scolaires, leur refuser un poste dans l'administration et dans la société civile, les empêcher d'assister à une cérémonie de naturalisation (quel beau modèle d'intégration !), leur interdire l'accès à une banque ou à un gîte.

La loi de 2004 est une loi d'une grande stupidité - je pèse mes mots - dont tout parti de gauche qui se respecte devrait exiger l'abrogation immédiate. Son interprétation abusive hors milieu scolaire était à prévoir - et nous l'avons dit à l'époque. Mais tel qu'elle a été adoptée elle ne s'applique qu'à l'école, et ne peut être invoquée pour pratiquer une quelconque discrimination ou exclusion en dehors de l'école. Sinon c'est la porte grande ouverte à toute sorte de dérives. Et on sait pertinément que pour chaque chrétien(nne) pénalisé(e), c'est au moins dix musulman(e)s visé(e)s.

Brard n'est plus maire de Montreuil. Il a été battu par Dominique Voynet. Je serais intéressé à savoir comment cela se passe sous la nouvelle maire.

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud