05 avril 2008

 

Elections législatives italiennes : la gauche radicale se démarque

Une gauche à tâtons, de Cinzia Aruzza (dans Rouge)

On peut se perdre dans les sigles, mais disons en gros que l'ancien gros parti de la gauche radicale, Rifondazione, a fini par se dissoudre dans le social-libéralisme, obligeant la gauche de combat de fonder un nouvelle organisation, la Gauche critique (Sinistra critica), qui elle-même tente de rassembler les anticapitalistes.

Un appel international en sa faveur compte parmi ses signataires les principaux dirigeants de la LCR en France, Alex Callinicos du SWP (G-B), Gilbert Achcar, Michel Warschawski, Michel Onfray, Eric Toussaint (Belgique), Zbigniew Kowalewski (Pologne), Heloïsa Helena (Brésil), Noam Chomsky, Boris Kagarlitsky, Ken Loach etc.

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud