18 décembre 2007

 

Contre le traité européen bis !

Réservez la NOUVELLE DATE si vous êtes dans les environs de Saint-Denis (y compris sa petite banlieue, Paris) :

Réunion publique le 22 janvier 2008 à la Bourse du Travail. Détails à suivre. Soutenue entre autres par le PCF, la LCR, ATTAC et le Collectif unitaire antilibéral.

Nous avons sorti un tract-pétition pour interpeller les élus de la Seine-Saint-Denis qui vont voter le 4 février au Congrès de Versailles. Diffusion en centre-ville de Saint-Denis les dimanches à 1O heures à partir du 6 janvier. Venez nombreux nous donner un coup de main.

Ici, un compte-rendu avec des photos de la réunion publique à Agen avec Jean-Marie Harribey, co-président d'ATTAC, sur le blog de John Mullen.

Le 4 février, montons à Versailles (ou la nouvelle Révolution française), Collectif unitaire antilbéral de Mèze (joli coin).

/.../ Si des milliers de gens annonçaient leur intention de monter ce jour-là, peut-être que leur volonté serait relayée par les organisations qui n’osent pas aujourd’hui prendre la responsabilité d’un tel appel. Pourtant, on connait la gravité de la situation. Pas besoin de refaire le procès de ce traité simplifié qui n’est que le TCE affublé d’un faux nez pitoyable...

Qui sait alors ce qui pourrait arriver si le PCF, la LCR, Attac, Sud, La CGT, PRS et toutes les autres forces de l’arc du 29 mai demandaient, sous la pression de leur adhérants que le peuple simplement vienne assister à cette bataille entre ceux qui voudront faire respecter le NON et le NOM du peuple et ceux qui voudront passer outre sa volonté dans une farce cynique.

On a peut-être beaucoup à perdre à ne pas tenter une telle chose... En avons nous le droit? Que risquons nous à prendre Bus et RER pour Versailles? C’est facile à organiser.

Alors? On se montre ou pas?


Sarkozy, dont la fréquentation (Khaddafi, Putin, le PC chinois, Benoît XI, Mickey ...) commence à agacer même son propre camp, se moque aussi des électeurs français, en refusant de soumettre le nouveau Traité à un referendum. Il ne cache même pas son motif - ne pas risquer un nouveau 'Non'. Si le peuple ne fait plus confiance à ses dirigeants, on change le peuple !

Mais la colère contre ce comportement monte ...

Un Conseil municipal prend position pour un referendum :

Vu adopté par le Conseil Municipal de Lanester, le 20 décembre 2007

Le nouveau traité dit ³de Lisbonne² qui vient d¹être approuvé par les chefs des gouvernements européens doit être maintenant soumis à ratification.

Ce texte qui remplace le projet de Traité Constitutionnel Européen (TCE), rejeté majoritairement par le peuple français lors du référendum de mai 2005, reprend un certain nombre de dispositions essentielles du défunt T. C. E.

Ce qui a été rejeté en 2005 par le suffrage universel ne saurait en bonne logique et en saine morale être institué aujourd'hui que par un nouvel arbitrage du suffrage universel. Refuser maintenant de recourir à cet arbitrage constituerait à l¹évidence un déni de démocratie.

Le Conseil Municipal de Lanester, dans la logique des pratiques locales de consultation des habitants sur les projets qui les concernent, demande solennellement au Président de la République de soumettre à référendum la ratification du traité de Lisbonne.

Il appelle en urgence toutes celles et tous ceux qui sont attachés à la démocratie et à une Europe fondées sur l¹adhésion des peuples, qu¹ils soient pour ou contre le nouveau traité, à soutenir cet appel.

Site du CNR : Comité National pour un Referendum

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud