07 juin 2007

 

Délires islamophobes en Suisse

L'édito de Pierre Vanek dans le journal suisse SolidaritéS, n° 109, 30 mai 2007, condamne sans nuances l'islamophobie du parti xénophobe de droite, l'UDC. Notre presse de gauche française n'a pas toujours été aussi claire:

Ce 1er mai a été lancée en Suisse une initiative populaire fédérale «contre la constructions de minarets». Tout le gratin des parlementaires UDC les plus réactionnaires soutient ce texte islamophobe, qui viendrait, si l’initiative devait aboutir et être acceptée en votation populaire, compléter l’art. 73 de la Constitution fédérale, en y prenant la place occupée jusqu’en 2001 par l’article qui soumettait l’«érection d’évêchés» à l’autorisation de la Confédération helvétique... Les initiants se répandent en affirmations aux apparences délirantes, il s’agirait en bannissant les minarets – il y en a deux ou trois en Suisse aujourd’hui – d’interdire des «constructions islamiques aux connotations impérialistes» et de porter un coup décisif pour «stopper les tentatives de milieux islamistes d’imposer en Suisse un système légal fondé sur la charia.» Soyons clairs, cette initiative nauséabonde, raciste et islamophobe est inacceptable, tout autant que le serait une initiative nauséabonde, raciste et antisémite pour interdire la construction de synagogues au nom de la lutte contre une prétendue «emprise des Juifs» dans notre pays... Ce qui est inquiétant, c’est que cette initiative «fait débat» comme si de rien n’était et que certains médias acceptent de relayer les arguments de ses propagandistes, comme si c’était une question légitime à poser aux citoyenne-s. Bien sûr, cette initiative relève de la provocation. A Genève, dans le même sens, lors d’une récente votation populaire l’UDC a placardé une affiche ouvertement homophobe, s’en prenant aux «pacsés aisés et inféconds». Malgré toute l’indignation qu’elle a suscité, allant jusqu’au vote d’une résolution ad hoc du Grand Conseil genevois, l’UDC a laissé cette propagande nauséabonde fleurir sur les murs... et a laissé aux citoyen-ne-s indignés la tâche d’arracher ces affiches. Mais l’effet de ces «dérapages» à répétition, n’est pas seulement de susciter une indignation légitime, il est aussi de déplacer les limites de l’inacceptable et de l’intolérable /.../

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud