02 juin 2007

 

L’Altermondialisme et les gauches, par Raoul-Marc Jennar

Par nature, l’altermondialisme est une forme nouvelle d’internationalisme dont la particularité par rapport aux quatre internationales qui l’ont précédé est de ne pas être soumis à un centre qui dicte la pensée et les actes. /.../

Ce texte a le mérite de poser très clairement la question qui est revenue si souvent pendant les débats, souvent animés, dans les Collectifs unitaires sur le rôle des partis et les avantages ou les inconvénients du functionnement "en réseaux" du mouvement altermondialiste. Raoul-Marc Jennar condamne ouvertement ce qu'il appelle le "léninisme", comme si les manoeuvres bureaucratiques du PCF ou le comportement sectaire de la direction de la LCR pouvaient s'expliquer par une espèce de "péché originel" qui frapperait tout parti politique labelisé "communiste" ou "trotskiste".

Disons-le tout aussi clairement, à Socialisme International nous défendons l'héritage de Lénine (1) et de Trotski, dont les apports théoriques et pratiques doivent évidemment être constamment mis à jour en tenant compte de toutes les nouvelles formes de lutte qui ont émergé ces dernières années. Ce qui ne nous en fait pas des "disciples", pour reprendre le terme assez démagogique de R-M Jennar.

Nous ne voyons aucune contradiction dans le fait de défendre la nécessité d'un parti ouvrier révolutionnaire (ce qui constitue l'esssence du léninisme), de militer pour la constitution d'une nouvelle force politique de la gauche antilibérale et anticapitaliste et de participer aux mobilisations du mouvement "alter". Dès le début, nous nous sommes engagés pleinement dans le mouvement altermondialiste. Mais nous avons également tenté de tirer les leçons (2) de ses "victoires" (malheureusement rares et toujours provisoires tant que le système économique et politique actuel restera en place) et de ses échecs en dialoguant avec ses porte-parole (entretien avec Susan George, numéro spécial de notre revue en 2005 ...). Comme nous avons choisi de mener campagne pour des candidatures antilibérales unitaires et pour José Bové en 2007.

Le texte de R-M Jennar est utile dans la mesure où il permet de bien poser les termes d'un véritable débat sans concessions mais sans sectarisme.

(1) Lire ce nouvel article par Dan Mayer dans le numéro de Socialist Worker daté le 6 juin 2007 (en anglais) sur la contribution de Lénine à la tradition anticapitaliste : When spontaneous struggle is not enough Nous avons publié un dossier sur Lénine dans Socialisme International n° 10 (juin 2004).

(2) Voir par exemple Où va ATTAC? de J Mullen et H Berber (2002)

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud