10 mai 2007

 

L'extrême droite exploite une brèche judiciaire pour bloquer plusieurs projets de construction de mosquées

Des mosquées menacées au nom de la loi de 1905.
Par Catherine COROLLER. LIBERATION : samedi 5 mai 2007

Le commissaire du gouvernement du tribunal administratif (TA) de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) a jugé illégal le bail de la future mosquée de Montreuil (Seine-Saint-Denis). /.../

Cette décision vient après une autre, à Marseille, où le tribunal administratif a annulé le bail accordé par la Ville pour la construction de la future Grande Mosquée. La gauche va-t-elle dénoncer ces pratiques ? Ou va-t-elle s'enfoncer dans la voie désastreuse qu'elle a choisie dans l'affaire de la loi interdisant les signes religieux à l'école ?

PS Je conseille à mes lecteurs de lire les réactions à cet article sur le site de Libération. La France - gauche comprise - ne serait-elle pas gangrénée par l'islamophobie, par hasard ?


La Cathédrale de Saint-Paul à Londres : un symbole de la 'civilisation' chrétienne ?


La Mosquée de Regent's Park à Londres : un symbole 'impérialiste' ?

Le problème se pose également en Suisse, selon le site A l'encontre:

L’initiative de l’UDC [Union démocratique du centre, droite populiste] et de l’Union démocratique fédérale (UDF) contre la construction de minarets en Suisse a été présentée par le conseiller national zurichois UDC, Ulrich Schlüer, sous un angle: «Ces constructions islamiques ont une vocation impérialiste.» L’islam va «envahir» la Suisse, comme la «surpopulation étrangère», la célèbre Uberfremdung, labélisée historiquement par les autorités fédérales.
Du symbole (le minaret) ces forces passent à l’islam. En effet, pour Schlüer et sa troupe de choc l’islam constitue «un ordre public en contradiction avec la Constitution.» De l’interdiction des minarets à l’interdiction de l’islam, comme religion, le pas peut vite être franchi. L’humus xénophobe sera ainsi bien labouré en cette année électorale.
Les seules religions «démocratiques» seraient donc les religions chrétiennes. Il est vrai qu’en leur nom la traite des Noirs comme la politique coloniale – pour ne pas parler de la présente guerre en Irak – ont été des entreprises bénies. Quant à la religion mosaïque (Moïse), elle sera, demain, attaquée, sous une forme ou une autre, par cette droite nationale traditionaliste dont l’antisémitisme ouvert est refoulé, alors qu’il fleurit, sans gêne, sur ses marges. Le silence des responsables de ces religions «officielles» à de quoi laisser pantois.


Pour plus de détails, lire cet article dans le journal suisse Le Temps ...

Le même site a reproduit fort opportunément l'article de Christine Delphy, La religion : Une affaire privée ? qui a été publié également dans le journal des Indigènes de la république en France. Christine s'insurge avec raison contre l'idée d'une "liberté religieuse" qui serait limitée au seul domaine privé. En effet, la notion communément acceptée et répétée mécaniquement y compris par des marxistes - contrairement aux principes même de l'analyse marxiste de la religion - qu'on puisse distinguer le domaine 'privé' du domain 'public' (le droit par exemple de porter le voile ou un foulard chez soi ou de prier mais pas dans des lieux 'publics' définis selon le degré d'intolérance de celui qui parle) n'a absolument aucun sens.

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud