26 février 2009

 

LA DIVISION, ÇA SUFFIT !

***

Le 29 janvier, nous étions deux millions et demi dans les rues, pour crier notre colère et dire stop à la politique de Sarkozy et à sa gestion de la crise économique.

Le capitalisme ne marche pas !

Nous étions deux millions et demi parce que cette journée était appelée dans l’unité par l’ensemble des organisations syndicales. Nous devrons être encore plus nombreux dans les mobilisations à venir, en métropole comme en Outre Mer, puisque le gouvernement et le MEDEF n’ont pas répondu à nos exigences !

Les organisations de la gauche de gauche ont su ENSEMBLE et dans l’UNITÉ apporter leur soutien à la mobilisation sociale… Pourtant, elles se montrent incapables de s’unir pour offrir une perspective politique à toutes celles et tous ceux qui se battent, qui souffrent, qui ne croient plus dans l’alternance sociale libérale et veulent construire une réelle alternative à cette société capitaliste et ultra libérale !

Nous sommes des militants syndicaux de différentes organisations, militants engagés des milieux associatifs ou culturels ; Certains sont engagés dans des organisations politiques ; et nous voulons, ensemble, porter cette exigence : la division, ça suffit !

Les élections européennes peuvent être l’échéance pour sanctionner la politique de Sarkozy. Elles doivent aussi être l’occasion d’exprimer notre rejet de la politique européenne conduite par la droite et accompagnée par le Parti Socialiste Européen et l’ensemble des élu-e-s qui ont approuvé et cautionné le traité de Lisbonne. Un texte qui reprend le Projet de TCE qu’ensemble nous avions refusé.

Ce cadre légal est un feu vert pour les politiques de licenciements massifs, de perte du pouvoir d’achat, de restriction des libertés individuelles et collectives, de démantèlement des Services Publics, de musellement de l’expression culturelle et artistique. Nous ne voulons pas de cette Europe-là.

Certes nous avons des divergences, puisque nous sommes dans des partis différents ou que nous ne nous reconnaissons dans aucun d’eux. Prenons le temps d’approfondir ce qui fait débat, mais sans oublier que nos convergences peuvent permettre d’affirmer dans l’unité nos exigences communes : celles d’une Europe des Peuples où le droit et l’exigence démocratique permettent une juste répartition des richesses et un modèle de développement qui respecterait êtres humains et environnement.

Unis, nous serons plus forts pour changer les rapports de force en Europe, et en France.

Pour que se construise une unité durable au-delà des élections européennes, c’est dès maintenant que nous devons ensemble engager combat et débat.

La dynamique créée par la mobilisation unitaire sera la meilleure garantie pour que puisse perdurer un « front de gauche anticapitaliste » !

La division au contraire ne peut que désespérer les salariés, les chômeurs, les immigrés, les sans droits, les jeunes…

Pour tous ceux là, peu importe qui arrivera en tête dans le camp de la gauche de gauche. Ce qui leur importe, c’est la volonté de cette dernière de débattre de propositions qui répondront à leurs exigences et à leurs espoirs.

Arrêtons avec cette logique de boutique. La division, ça suffit !

La division ne provoquera qu’abstention et repli sur soi. Pour que la gauche de gauche prenne le pas sur les socio-libéraux, il faut une dynamique populaire. Pour cela, la question de la démarche unitaire est centrale.

S’il y a unité des organisations, alors les militants syndicaux, les militants associatifs, les « simples » citoyens s’engageront dans la campagne, comme en 2005.

Rompons avec la situation mortifère issue de 2007. Il n’est pas trop tard, mais le temps presse. Sinon, les seuls vainqueurs seront le MEDEF et Sarkozy.

Divisés nous ne sommes rien. Unis, nous pouvons tout !

Signataires : Bernard ALLAIN ; Daniel AMIOT ; Jean Claude APARICIO ; Louis BONASSI ; Olivier BOSCH ; Jacques BOUDET ; Paul BOUFFARTIGUE ; Avelino CARVALHO ; Nadine CASTELLANI ; Dany COLOMBO ; Salvatore CONDRO ; Michel COSTES ; Martine DURAND ; Cathy FERRÉ ; Jean Marc FRANCO ; Christian GARNIER ; Frédéric GROSSETTI ; Malek HAMZAOUI ; Antoine HOLLARD ; Louis IORIO ; Margot JAMGOTCHIAN ; Annick KARSENTY ; Jean Claude LABRANCHE ; Françoise LAROCHE ; Véronique LATTELAIS ; Olivia LEMOINE ; Jacques LERICHOMME ; Horiya MEKRELOUF ; Nicole PLASSAT ; Jean Louis RIBEIRA ; Henri SAINT JEAN ; Marcel SIGURET ; Gilbert TOMASI ; Philippe TOURRETTE ; Yvette VILLE

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud