19 janvier 2009

 

Les documents, l'attaque israélienne et le Hamas


Manifestation le 18 janvier 2009 à Sarcelles, ville de la banlieue parisienne (photos sur le site d'EuroPalestine)


par Norman Finkelstein*

/.../ pour savoir pourquoi Israël a attaqué ces derniers jours, encore une fois, les données sont assez explicites. Selon le quotidien israélien Haaretz, le ministre de la Défense, Ehoud Barak avait planifié cette offensive avant même le début de la trêve. En fait, selon l’édition de Haaretz du janvier 2009, la planification de l’invasion a débuté en mars. Et la raison en est, je pense, double. Premièrement: il s’agit pour Israël d’augmenter, ce que son gouvernement appelle, sa force de dissuasion, qui pour le dire plus platement, consiste en la capacité d’Israël à soumettre la région par la terreur. Après leur défaite de juin 2006 au Liban, il leur semblait important de transmettre le message que la force de frappe d’Israël était encore capable de terroriser ceux qui oseraient le défier.

La seconde raison de l’attaque tient au fait que le Hamas avait fait savoir qu’il voulait une résolution diplomatique au conflit selon les frontières de 1967. Cela signifiait que le Hamas rejoignait le consensus international, qu’il s’alignait à la grande majorité de la communauté internationale à la recherche d’une solution diplomatique. Les Israéliens se retrouvaient alors confrontés à ceux qu’ils appellent une « offensive de paix palestinienne ». Et c’est dans le but de contrer cette offensive de paix qu’ils ont entrepris de détruire le Hamas. Comme il était explicité dans le numéro d’avril 2008 de Vanity Fair (mensuel américain) par l’écrivain David Rose – qui s’appuyait lui-même sur des documents officiels américains – les États-Unis, en collaboration avec l’Autorité Palestinienne et Israël, ont tenté un putsch contre le Hamas, putsch que celui-ci a anticipé. Cela non plus, ce n’est plus discutable.

Lire l'article complet ici ...

*Historien américain, fils d'une mère qui a connu les camps de concentration

Ils devront payer pour le bain de sang dans la bande de Gaza, par Gideon Levy (journaliste israélien)

/.../ Olmert est le seul Premier ministre israélien qui a envoyé son armée en guerre par deux fois au cours de son bref mandat. L’homme qui a fait un certain nombre de déclarations courageuses sur la paix à la fin de son mandat a orchestré pas moins de deux guerres. Parler de paix et de guerre, le « modéré » et l’« éclairé » Premier ministre s’est révélé comme l’un de nos plus grands fauteurs de guerre. En comparaison de cela, ses délits de corruption (« des enveloppes bourrées de billets » et les passe-droits « Rishon Tours »: voyages privés financés par cette agence de voyage) le feront apparaître blanc comme neige.

Barak, le chef du parti de la gauche (Parti travailliste) doit rendre compte des crimes des forces armées sous sa direction. Sa responsabilité est entière pour ce qui a trait aux bombardements et les tirs d’obus sur des lieux où la population est concentrée, aux centaines de morts et de blessés parmi les femmes et les enfants, aux nombreux tirs sur les équipes médicales, à l’utilisation des bombes au phosphore employées contre des zones civiles (voir article sur ce site de Sophie Shihab, 12 janvier 2009), au bombardement de l’école de l’ONU qui a servi de refuge à des résidents qui ont perdu leur sang jusqu’à en mourir et cela pendant des jours parce que les forces armées empêchaient leur évacuation en leur tirant dessus et en leur lançant des obus. Il doit porter la responsabilité même du siège imposé à Gaza pendant un an et demi et dont les implications sont effroyables dans la guerre d’aujourd’hui. Tout cela va compter comme crimes de guerre.

Livni, la ministre des Affaires étrangères et chef du parti centriste (Kadima), restera dans les mémoires comme celle qui a poussé et légitimé le silence sur tous ces événements. La femme qui a promis « une autre forme de politique » y est totalement impliquée. Cela ne doit pas être oublié.


Un très long article de Noam Chomsky : Gaza 2009 : "Exterminez-les tous!" (en anglais)

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud