18 janvier 2009

 

Ces derniers jours à Gaza , toujours plus crimes de guerre israéliens

***
Communiqué

Ces derniers jours à Gaza , toujours plus crimes de guerre israéliens.

Tirs de chars contre plusieurs hôpitaux et une école de l'ONU de plus, tuant au moins une mère et son enfant. Scènes de panique à l’hôpital Al-Qods bombardé et incendié. Bombes incendiaires au phosphore contre les bâtiments de l’ONU, des dizaines de tonnes d’aide alimentaire ont brûlé. Plus de 1200 morts et 5300 blessés, et le massacre continue. Un tiers des victimes sont des enfants.

Contrôle des médias : Les journalistes sont toujours empêchés d’entrer à Gaza. L’armée israélienne a bombardé un immeuble abritant les bureaux de plusieurs médias arabes et internationaux. Deux blessés parmi les rares journalistes présents sur le terrain.

Gaza brûle : La situation humanitaire devient dramatique. Un million d'habitants vivent sans électricité, 750.000 sont sans eau. Tous sont terrorisés. L’attaque israélienne continue.

La résistance palestinienne reste ferme : Malgré le meurtre de Saïd Siam, un des plus hauts dirigeants du Hamas, la résistance coordonnée des factions refuse toute capitulation. La résistance ne se satisfera pas d'un accord qui permettrait la poursuite du siège et de la suprématie israélienne.

Israël refuse toute trêve négociée et la fin du siège, la France poursuit le "dialogue"

Israël repousse tout appel à un cessez-le-feu négocié et invente le concept de "trêve unilatérale". La Croix-Rouge condamne le bombardement de l’hôpital Al-Qods, le secrétaire général de l’ONU condamne le bombardement des bâtiments de l’ONU et demande une enquête internationale..

Le gouvernement français ne s’oppose toujours pas aux crimes israéliens, ni à l’ONU, ni dans les actes, ni même en paroles. Sarkozy va faire un tour en Egypte, mais n'ira pas à Gaza. Il promet une "aide humanitaire" pour les Palestiniens.

IL Y AURA D'AUTRES MASSACRES TANT QU'ISRAËL RESTERA IMPUNI
SARKOZY DOIT RECEVOIR NOS REVENDICATIONS : DES SANCTIONS IMMEDIATES CONTRE ISRAËL
MANIFESTATION NATIONALE SAMEDI 24 DECEMBRE A PARIS

La mobilisation la plus large possible doit continuer et s’amplifier pour faire pression sur le président français Nicolas Sarkozy. C'est lui décide de tout en France, ce sont ses amis qui contrôlent les grands groupes d'armement qui commercent avec Israël et détiennent les clés des principaux médias.

Notre mobilisation a déjà atteint des succès importants. Samedi dernier, la plus large mobilisation jamais vue en France pour la Palestine a réuni plus de 300 000 personnes dans des dizaines de villes. Ce week-end, des manifestations et veillées ont lieu partout en France. Mais au nom de la lutte contre "l'importation du conflit israélo-palestinien", les préfets font tout pour entraver la mobilisation. Vendredi soir à Paris, la police a fermé trois stations de métro pour compliquer l'arrivée des manifestants qui ont malgré tout été plusieurs centaines, acculés derrière l'Assemblée Nationale et le Ministère des Affaires Etrangères. La préfecture de Paris menace de démonter le "Ministère de la Solidarité avec la Palestine", installé par des jeunes militants à la Rotonde place Stalingrad. Nous vous y proposons malgré tout de nous y retrouver, pour continuer de construire avec nous la mobilisation.

En Grèce, la mobilisation de la population en solidarité avec les Palestiniens a conduit le gouvernement à empêcher une livraison d’armement américain pour Israël qui devait transiter par un port grec.

En France, le « salon du tourisme israélien » devait ce tenir jeudi à Paris, à l’hôtel Intercontinental. Confrontée à une forte mobilisation la direction de l’hôtel l'a annulé. Des militants ont interdit la tenue d'un spectacle d'Arthur, éminent soutien de la politique israélienne.

Samedi 17 et dimanche 18, rassemblements et veillées aux chandelles devant les mairies et préfectures, dans les quartiers, dans les villages, partout en France. Organisez une action chez vous ! La France entière doit être impliquée, il s’agit de rendre visible l’indignation que nous ressentons tous, d’exprimer notre solidarité avec les Palestiniens abandonnés de tous les gouvernements du monde.

Et Samedi 24 janvier toutes et tous à Paris pour la grande manifestation nationale pour la Palestine. Sarkozy doit comprendre que le peuple français a choisi la justice, la paix et la solidarité, et soutient les Palestiniens qui résistent à l’agression israélienne. A nous d’agir !

Rendez-vous sur www.urgence-gaza.com et au Ministère de la Solidarité avec la Palestine

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud