13 décembre 2008

 

Une fédération de citoyen-ne-s et de forces pour une alternative sociale et écologique

***
Entre le Parti de Gauche, la Fédération et le Nouveau Parti Anticapitaliste, ne pouvons-nous pas créer une Nouvelle Fédération de la Gauche Anticapitaliste (NFGA) ? Enfin, c'est juste une idée.



Les Alternatifs, la Coordination nationale des collectifs unitaires, l’Association des communistes unitaires, le Mai, Ecologie solidaire, des écologistes de gauche, des militant-e-s du mouvement social, des élu-e-s, s’engagent ensemble pour créer un espace ouvert, une Fédération [1] de citoyen-ne-s et de forces rassemblant des histoires et des cultures différentes de la gauche de transformation sociale et écologique.

Face à la crise de la mondialisation financière, face à la montée des périls sur l’environnement, de multiples horizons monte l’exigence d’une autre organisation sociale porteuse d’un nouveau mode de développement appuyé sur l’émancipation humaine et par la préservation de l’environnement de nouveaux rapports à la nature

La gauche est aujourd’hui dans l’impasse. Ni un PS déconsidéré, ni des forces antilibérales éparpillées et impuissantes ne sont en capacité de reconstruire l’espoir. Pourtant dans leur diversité et avec leur richesse des combats sociaux et citoyens cherchent à s’exprimer sur le terrain politique. Ils représentent une grande partie des forces capables de construire une convergence politique pour la transformation sociale, écologique, démocratique, féministe et antiraciste.

L’expérience nous a montré qu’aucune structure existante ne peut à elle seule faire bouger les lignes et rassembler autour d’elle toutes les forces de la gauche d’alternative. Devant cette situation de multiples initiatives, telle que la création du NPA ou celle du Parti de gauche témoignent des recherches existantes, mais ne permettent pas encore le cadre commun que nous appelons de nos vœux.

Bâtir une alternative qui rende possible l’intervention citoyenne dans toute la sphère politique suppose entre autres de rassembler tous les courants de la gauche de transformation sociale et écologique. Ce rassemblement pluraliste, fort de la confrontation des différentes cultures existantes, permettra d’élaborer un projet politique commun tout en développant la dynamique politique auquel il doit correspondre et de se donner les moyens du combat politique. Convaincre toutes les composantes de la nécessité de ce rassemblement n’est pas une tâche aisée et peut prendre du temps ; mais c’est dès maintenant que nous décidons de fédérer nos énergies.

Nous avons en commun de penser que la refondation de la gauche passe par la réinvention des rapports entre forces politiques et mouvement social, mobilisation et institutions.

Nous avons en commun de penser que l’humanité est parvenue à un moment périlleux où accroissement des inégalités, chômage, misère, pollution, problèmes climatiques, difficultés d’accès aux ressources se mêlent inextricablement et s’amplifient mutuellement. Les urgences sociale et écologique ne peuvent être traitées séparément et on ne peut répondre ni à l’une ni à l’autre sans remise en cause du capitalisme. Il faut inventer un nouveau mode de développement rompant avec le productivisme.

Nous avons en commun de penser que la société ne peut vivre sur la base d’une égalité de principe démentie chaque jour par les faits. La lutte contre les discriminations doit être au centre des préoccupations sociales et politiques. Nous savons que nous avons du chemin à faire sur cette question. Comme sur bien d’autres. Au moins, nous nous y attelons.

Nous prenons l’initiative du lancement dès à présent d’une fédération de citoyen-ne-s et de forces. Elle ne prétend pas être seule la force de transformation sociale et écologique si nécessaire, ni le noyau autour duquel cette force se construira, mais nous voulons contribuer à lui donner corps. Pour nous, la diversité de la fédération est sa force. Nous proposons donc qu’elle soit un outil pour rassembler largement et soit ouverte à tous les courants, tout-e-s les militant-e-s qui veulent une force politique nouvelle.

D’ores et déjà nous lançons un appel au plus grand nombre d’acteurs du mouvement social et politique, du monde de la culture de la recherche, du syndicalisme, de l’écologie pour travailler avec nous à cette première étape de rassemblement.

Cette démarche va s’ancrer dans les villes et les départements, à travers la mise en commun de nos forces et moyens et des forums publics permettant de traiter y compris les questions qui peuvent fâcher. Des outils communs vont être mis en place.

Un Comité provisoire, d’initiatives et d’actions, ouvert à celles et ceux qui le souhaitent, se met en place pour impulser l’activité de la fédération..

Une conférence de presse aura lieu le mercredi 17 décembre à 11 h au "Père tranquile" Rue Pierre Lescot Paris 1er (Métro Les Halles ou Beaubourg)


[1] Le logo provisoire de la fédération est une création de Didier BONNEL du COLLECTIF ARC-ÉTOILE (13) regroupant Gardanne Bassin Minier, Vallée de l’Arc et Septèmes

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud