26 décembre 2008

 

Alain Krivine balaie la gauche radicale d'un revers de la main

***
Pour Alain Krivine, tout est simple : entre le PS et le NPA, rien (ou presque) :

"Derrière l'apparence de confusion qui règne à gauche, la situation est plus simple qu'il n'y paraît. D'un côté, on trouve le PS, qui, tout discrédité soit-il, reste une force électorale décisive. Et de l'autre, le NPA qui monte. Au milieu, on trouve une nébuleuse de petites formations qui se cherchent. Quant au PCF, à part une centaine de bastions, ce n'est plus une force électorale." (Le Figaro, 23/12/2008)
Je n'ai pas vraiment besoin d'ajouter un commentaire, tellement cette déclaration est consternante (j'espère qu'il a dit d'autres choses et que c'est la faute du journaliste) !

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud