07 février 2008

 

Non à Tony Blair comme Président de l'Union européenne !


Manifestation contre le Traité modifié, le 4 février à Versailles (Photo P Leclerc)
/.../ In violation of international law, Tony Blair committed his country to a war in Iraq that a large majority of European citizens opposed. This war has claimed hundreds of thousands of victims and displaced millions of refugees. It has been a major factor in today's profound destabilisation of the Middle East, and has weakened world security. In order to lead his country into war, Mr Blair made systematic use of fabricated evidence and the manipulation of information. His role in the Iraq war would weigh heavily on the image of the Union in the world, should he in fact be named its president.

The steps taken by Tony Blair's government, and his complicity with the Bush administration in the illegal programme of "extraordinary renditions", have led to an unprecedented decline in civil liberties.
Je ne suis pas d'accord avec une grande partie de l'argumentation de cette pétition, qui critique Blair pour son manque d'enthousiasme pour l'intégration européenne. Cependant, le texte pose bien le problème de son soutien à la guerre américaine en Irak. Je suis toujours opposé au Traité de Lisbonne et je soutiendrai toute initative pour remettre en cause le vote scandaleux de la majorité des parlementaires au Congrès de Versailles qui prépare le terrain pour sa ratification.

Ceci dit, une pétition et un site internet intitulés Stop Blair, c'est forcément une idée sympathique. Une Europe avec à sa tête quelqu'un qui est responsable de la mort de centaines de milliers d'Irakiens - et qui en plus dit tout le bien qu'il pense de Nicolas Sarkozy - ce serait vraiment insupportable.

Sur une autre question, mais non sans rapport, pourquoi les médias ne parlent-ils jamais de la guerre française en Afghanistan ?

Trois Rafale s'envolent vers l'Afghanistan

Trois Rafale de l'escadron de chasse 1/7 Provence s'envolent jeudi matin de leur base de Saint-Dizier à destination de Kandahar, en Afghanistan. Il s'agit du deuxième déploiement de cet appareil sur le théâtre afghan. Ils y seront engagés dans des missions de Close Air Support (appui aérien) au profit des troupes de l'Otan contre les talibans.

Les trois appareils, des F2 monoplaces, feront une escale d'une journée à Athènes. La Grèce fait partie des clients potentiels de l'avion de Dassault.

Contrairement à ce qui avait été annoncé initialement (notre post du 18/12/2007), les Rafale n'emporteront pas avec eux d'AASM (Armement air-sol modulaire), la nouvelle bombe de l'Armée de l'air.

Ces trois Rafale remplacent trois Mirage F1 CR, qui vont rentrer à Reims. A Kandahar, ils retrouveront trois Mirage 2000D, indispensables pour éclairer les cibles puisque le Rafale n'est toujours pas équipé d'un désignateur laser. L'envoi, dans les prochains mois, de Super Etendard de la Marine nationale est toujours à l'étude.

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud