13 février 2008

 

Australie : "Désolé" ne suffit pas ...



Les quatre derniers aborigènes de la Tasmanie (habillés en bon bourgeois victoriens). En Tasmanie, la population a simplement été exterminée.

"Nous présentons nos excuses pour les lois et les politiques des parlements et gouvernements successifs qui ont infligé une peine, une douleur et une perte profondes à nos compatriotes australiens. Aux mères et pères, aux frères et sœurs, pour avoir séparé des familles et des communautés, nous demandons pardon. Et pour l'atteinte à la dignité et l'humiliation infligées à un peuple fier de lui-même et de sa culture, nous demandons pardon."

Le nouveau premier ministre travailliste australien, Kevin Rudd, vient de prononcer le mot "désolé" pour exprimer les regrets de son pays pour l'enlèvement de dizaines de milliers d'enfants aborigènes et métis pendant plusieurs décennies jusqu'aux années 1970 - et plus généralement pour le mauvais traitement de la population autochtone du pays par les colons européens depuis deux siècles. C'est un symbole fort - voté à l'unanimité par le parlement - qui a été bien accueilli par les victimes. Mais des regrets, cela ne coûte rien ...

Lire cet article en anglais de SOCIALIST ALTERNATIVE (Australie).

Sur le blog d'un camarade néo-zélandais, plusieurs messages et des photos qui vont dans le même sens, dont un entretien avec le journaliste australien John Pilger, qui a appelé à boycotter 'Sorry day'.

Et ce reportage en français dans Le Monde

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud