08 janvier 2008

 

US election kick-off



Cynthia McKinney for President ?

Le Poireau Rouge will of course be covering the US Presidential elections this year. Socialists should have an idea about who is supporting whom and why, and what the candidates really stand for, if anything. As I don't know too much for the moment, I'll start with this excellent post from Lenin (Richard) on LENIN'S TOMB who assesses the different Democratic candidates - not the Republicans, who are all right-wing nutters, except for Ron Paul, an anti-war right-wing nutter with (extraordinarily) a degree of support from anti-war radicals. To understand more fully, readers should follow the excellent string of well-informed comments.

Pour nos lecteurs francophones, ce message contient un lien vers l'excellent blog anglais Lenin's Tomb sur les élections présidentielles américaines qui entrent dans une période cruciale - celle des 'primaires' qui ont commencé dans l'Etat d'Iowa et continuent cette semaine dans le New Hampshire.

Pour résumer, le débat tourne évidemment autour de la question de savoir si la gauche américaine peut faire confiance à un(e) Démocrate, ne serait-ce que pour mettre fin à l'intervention en Irak et pour introduire un système d'assurance santé global et équitable, ce qui représente des objectifs très modestes. Et si oui, lequel (ou laquelle).

Pour l'instant, toute l'attention des médias en France est focalisée sur le charismatique Barack Obama. [Ici, le point de vue de Lance Selfa, de l'International Socialist Organization] Mais à part le fait que la victoire d'un Noir serait un symbole très fort, qu'est-ce qu'il dit qui pourrait nous intéresser en tant que socialistes ?

Apparemment rien.

Même sa rhétorique - et il est beau parleur - manque d'originalité. "Hope" (l'espoir) était un des mots fétiches de Bill Clinton, après tout. "Change" (le changement) rappelle quelque chose à ceux qui ont vécu l'élection de François Mitterand en 1981. Son positionnement comme candidat capable de réunir la droite et la gauche fait penser à un certain ... François Bayrou. Son principal avantage est qu'il est légèrement moins mauvais que Hillary Clinton.

Alors, John Edwards, qu'on dit plus proche des syndicats (mais la bureaucratie syndicale américaine n'a rien de très progressiste) et qui s'est excusé pour son vote en faveur de la guerre en Irak ? Ou bien Denis Kuchinich, "le meilleur" des Démocrates, paraît-il, mais quasi-invisible cette fois-ci ?

Reste la possibilité d'une candidature de la gauche radicale non socialiste comme une certaine Cynthia McKinney (une femme noire qui vient de quitter le parti démocrate pour postuler à l'investiture des Verts) ou bien Ralph Nader qu'on connaît mieux.

A suivre ...

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud