21 novembre 2007

 

Samedi 24 novembre, à Paris : Forum-Débat de 'Maintenant, A Gauche !'

De 9h30 à 18h, au Caveau de la République, 1 Bld Saint-Martin, Paris.

La défaite de 2007 est sévère, mais aussi profonde car politique, idéologique et culturelle. Les résistances sociales se développent. Elles dessinent des attentes politiques auxquelles le social-libéralisme dominant à gauche ne répond pas. Face à cette contre-révolution néoconservatrice, la gauche semble aux abonnés absents. En difficulté pour s’opposer sur le fond aux mesures gouvernementales elle peine à se faire entendre faute d’un projet alternatif. Au-delà de la résistance, comment porter un nouveau projet de transformation répondant aux défis de notre temps ? Comment reconstruire l’espoir à gauche ?

Demandez le programme !

NOUVEAU

Communiqué : Maintenant, à gauche !

VERS DES ETATS GENERAUX EN 2008 DE TOUTES LES FORCES DE TRANSFORMATION SOCIALE

Le Forum organisé le 24 novembre 2007 à Paris par « Maintenant, à gauche ! » a vu la participation d’environ 350 personnes aux divers temps de débats de la journée. Différents responsables syndicaux, associatifs et politiques ont participé à la discussion (voir programme). Elle a mis en évidence à quel point les questions de la résistance à la mise en œuvre du projet sarkozien et celles de la construction d’une alternative politique de transformation sociale ne pouvaient être dissociées.

Nos débats d’aujourd’hui confirment la conviction qui avait animé notre appel au début de l’été dernier : « l’objectif est de faire converger l’ensemble de la gauche de transformation sociale pour que son projet renouvelé ambitionne de devenir majoritaire à gauche. Pour y parvenir, pas d’échappatoire : il faudra bien que cette gauche devienne de façon durable force politique ». Cet objectif est d’autant plus indispensable que se poursuit le glissement de la direction majoritaire du PS dans ses renoncements.

Voilà notre cap : aller vers une nouvelle force politique, pour une gauche de transformation sociale, assumant tout simplement la mission historique des forces d’émancipation et de justice, ancrée dans le mouvement social, réalisant la synthèse du meilleur des traditions du mouvement ouvrier et des combats républicains avec les nouvelles problématiques du féminisme, de l’écologie, de l’altermondialisme.

Nous sommes encouragés par l’élargissement du nombre de celles et ceux qui se placent dans cette perspective. En même temps nous ne mésestimons pas les traumatismes de la division héritée de la séquence présidentielle et les efforts qui restent à faire pour surmonter la fragmentation qui en a résulté. Nous ne préjugeons pas des cheminements et des agendas, mais nous sommes déterminés sur le résultat.

Dans cet esprit, nous avons formulé quelques propositions pour avancer :

1 - La première est d’aller en 2008 vers des ETATS GENERAUX de toutes les forces de transformation sociale … et si les questions les plus susceptibles de nous rassembler à ce stade sont celles du contenu des politiques alternatives, du projet alternatif, plaçons-les au cœur de nos débats et avançons ensemble. Sans préalable à ce stade sur les réflexions en cours des uns et des autres sur la stratégie pour le porter. Sans protocole, sans concurrence d’initiateurs, concrétisons en 2008 ces Etats généraux. Nous proposons d’ores et déjà la mise en place d’un COMITE UNITAIRE DE PREPARATION qui garantisse le pluralisme et l’ouverture de cette grande initiative.

2 - La seconde est d’initier partout des espaces de débats avec le type de démarche que « Maintenant, à gauche ! » a tenté de mettre en œuvre pour ce forum pluraliste, quelles que soient les modalités et les appellations de ces espaces, l’essentiel étant l’esprit d’ouverture et l’ambition de leur mise en place. Nous suggérons de susciter partout une démarche de dialogue entre formations et sensibilités politiques, collectifs ou comités, réseaux, militants et citoyens…pour retisser des liens et débattre du type de perspective commune auquel travailler ensemble.

3 - La troisième est de saisir toutes les occasions de mobilisation sociale pour proposer et débattre des alternatives nécessaires et de faire de la campagne pour l’exigence d’un référendum sur le nouveau Traité européen un axe fort de l’action commune de la gauche de transformation.

Avec ces propositions, nous en appelons donc à toutes et tous pour construire une dynamique réunissant les conditions de l’apparition d’une nouvelle force politique à gauche.

Paris, le 25 novembre 2007

Lire l'intervention de Christian Piquet ...

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud