13 novembre 2007

 

37,5, 40, 41 ... travailler plus longtemps pour toucher moins


Manifestation des cheminots et des agents EDF à Brest, le 14 novembre 2007 (Photo V. Mouchel Ouest France)

Combien d'années faut-il se faire exploiter pour pouvoir partir à la retraite ?

Le 'bon sens' - celui qu'on entend tous les matins sur les radios et qu'on finit naturellement par croire (n'est-ce pas, Jean-Marc Sylvestre ?) - nous dit que, tout compte fait, "il n'y a pas de choix" différent de celui qu'a fait les gouvernements successifs depuis 1993 (augmentation de la durée de cotisation dans les entreprises privées). Travailler plus longtemps ... pour toucher moins. A moins de placer son argent dans un des innombrables plans de retraite et autres assurances vie que nos banquiers nous proposent si gentillement et sans arrière-pensées.

En effet, malgré des moments très forts de mobilisation sociale ces dernières années, la bataille d'idées semble momentanément perdue, et nous allons tout doucement vers un allongement régulier de l'âge de la retraite qui obligera nos enfants à travailler jusqu'à à 67 ou 70 ans. Et pendant tout ce temps, l'écart entre les gros et petits salaires et les grosses et les petites retraites, ne cesseront pas de s'agrandir.

Un aspect fondamental de l'offensive idéologique néolibérale sur cette question est l'interprétation qui est faite des tendances démographiques, qui comprennent, rappelons-le, la fécondité (le nombre d'enfants par femme), la mortalité (cela se comprend facilement) et les flux migratoires (immigration/émigration). Deux autres facteurs sont à prendre en considération : le niveau de chômage et l'évolution du nombre d'actifs, d'une part, et la morbidité (l'état physique et mental des personnes âgées qui a un impact sur le budget social de l'Etat).

Questions complexes, donc, qui ne sont pas faciles à comprendre pour le commun des mortels. Et puisque "tous" les experts semblent être d'accord sur un pronostic alarmant, alors se serrer la ceinture devient un devoir de citoyen. Les chiffres ne peuvent pas mentir.

Quoique ... tous les experts ne sont justement pas d'accord. Pour mieux comprendre comment nous sommes manipulés, un bon point de départ est cet article clair et sérieux du démographe Dominique Taddéi. Cela vaut la peine de le lire jusqu'au bout.

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud