19 octobre 2007

 

Excellent éditorial de Denis Sieffert dans Politis !

/.../ voilà bien la difficulté pour les syndicats, et pour les manifestants de ce jeudi en général. Ils n’ont pas seulement à se défendre contre les mauvais coups qui leur sont promis. Ils ont aussi à mener une bataille idéologique à laquelle la gauche a renoncé. Les syndicats n’ont pas seulement à faire leur boulot mais aussi celui des politiques qui ont cédé sur toutes les positions traditionnelles de la gauche. Il leur faut, dans l’action, revenir au fond du débat sur le partage des richesses et le temps de travail. Et répondre à ces chroniqueurs de télévision ou ces experts médiatiques qui, toute honte bue, donnent des leçons d’équité sociale alors qu’ils gagnent vingt fois ce que gagne un cheminot. À l’heure des stock-options, des délits d’initiés et des golden parachutes, c’est la retraite du conducteur de la RATP qui est montrée du doigt.

C’est tout cela que les grévistes de jeudi ont à expliquer à d’autres salariés, eux aussi sous pression. Plus que jamais, la mobilisation sociale est un combat politique. /.../

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud