15 juin 2007

 

Les Afrodescendants du Venezuela


Marizabel Blanco

Nous évoquons ici un sujet primordial, et presque entièrement négligé par la gauche française, si ce n'est pour vanter la capacité assimilatrice de la tradition républicaine, celui de la reconnaissance des communautés d'origine africaine. Ici, il s'agit du Venezuela, où, sous le régime du président Chavez, les revendications de ce qu'on appelle désormais les "afrodescendants" sont enfin prises au sérieux.

Le mot noir ou noire pour faire référence à une personne de couleur est très souvent utilisé dans notre pays [le Venezuela], avec différentes connotations évidemment, certaines basées sur l'affection, d'autres sont péjoratives, racistes. De toute manière, ce terme si populaire comporte des caractéristiques très peu affables, qui excluent délibérément ou non. Depuis l'arrivée du président Chávez au pouvoir, un sujet tabou comme celui du racisme a pris sa place et est devenu un sujet actuel de base dans le débat général. Pour ces raisons et dans le cadre du mois du fait Afrovénuézélien, terme propice et bien mérité par cette grande partie de la population de notre pays, la jeune directrice des relations avec les communautés afrodescendantes, Marizabel Blanco, évoque avec nous la façon dont persistent les marques d'une déformation de l'esprit qui souille notre mélange particulier, et nous fait pénétrer dans une série de projets qui ont pour objectif, sous l'impulsion du président Chávez, de revendiquer et d'exalter la valeur de nos populations noires, de nos afrodescendants.
Lire l'entretien ...
Cet article vient du site BaSango.com - le coin de convergence des cultures afros

Libellés : , , , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud