24 juin 2007

 

Coordination des collectifs, 23-24 Juin 2007

Résolution

La coordination des collectifs unitaires, réunie à Saint-Denis les 23 et 24 juin 2007, et rassemblant des délégué-es de collectifs et comités unitaires, quels que soient les noms qu'ils se donnent, et quels qu'aient été leurs choix à l'occasion de la séquence électorale, a décidé d'organiser avant la fin de l'année 2007, comme cela avait été envisagé lors des précédentes coordinations de Bobigny et de Saint-Denis, des Assises dont l'objet est ainsi défini :

Nous voulons pérenniser notre existence en tant qu'espace commun de réflexion et d'action, structuré en collectifs locaux, coordonnés de manière efficace et visible.

Les collectifs unitaires sont des espaces ouverts à tous : citoyens engagés, membres ou non d'organisations politiques, associatives, syndicales, de courants. Ils ont la volonté de réunir toutes les sensibilités de la gauche antilibérale, altermondialiste, alternative, écologique, antiraciste, solidaire, féministe, anti-guerre.

Ils sont en lien avec les divers mouvements et réseaux de mobilisation sociale, et en sont parties prenantes.

Ils sont des lieux d'échange, d'élaboration d'un projet de gauche véritablement en rupture avec le libéralisme, des lieux de résistance et d'action.

Ils proposent un cadre stable et ouvert à celles et ceux qui veulent faire vivre un processus unitaire par une dynamique capable d'ouvrir une alternative au libéralisme.

Chaque collectif décide souverainement de ses modalités d'organisation, sur la base du principe : 1 personne = 1 voix.

A l'occasion de nos Assises, nous entendons :

- Nous donner au niveau national des règles de fonctionnement, de décision, et de représentation démocratiques, ainsi qu'une dénomination.
- Contribuer à l'organisation, de la résistance à la politique du gouvernement Sarkozy, avec l'ensemble des forces disponibles.
- Travailler à la poursuite de l'élaboration de notre projet écologiste, féministe et de transformation sociale, allant bien au-delà du cadre programmatique des 125 propositions du texte Ce que nous voulons.
- Faire le bilan de l'activité de la gauche de transformation sociale et écologique depuis 2005, ainsi que de l'état des forces à l'issue des dernières élections.
- Travailler à l'élaboration d'outils de communication.

Toutes les citoyennes et tous les citoyens, les militantes et les militants qui entendent porter le projet d'un rassemblement des forces antilibérales, écologistes et de transformation sociale, qu'ils appartiennent ou non par ailleurs à des forces constituées, sont invité-es à participer, depuis les collectifs existants dans leurs localités, et le cas échéant dans leur département, ou à travers les collectifs qui se constitueront, à la préparation de ces assises, dont les modalités plus précises de convocation et d'organisation seront arrêtées par la prochaine coordination, prévue à la fin du mois de septembre.

L'organisation de la dynamique des collectifs constituera un élément décisif des rassemblements à venir.

Il est donc convenu :

1 - de tenir les Assises des collectifs unitaires à l'automne 2007.
2 - de veiller à la relance de l'activité et au développement des collectifs locaux et des coordinations départementales.
3 - de proposer aux partis, courants, forces organisées et autres partenaires de la gauche écologiste et de transformation sociale, ainsi qu'aux diverses composantes du mouvement social, la préparation et la tenue dans le courant de l'année 2008 d'États Généraux unitaires pour construire et porter un projet d'alternatives pour la transformation sociale et la préservation de la planète (actualité de l'antilibéralisme, de l'anticapitalisme, du féminisme, de l'antiproductivisme, de la lutte contre les discriminations, etc.).

Le secrétariat désigné par la coordination nationale est mandaté pour commencer à mettre en oeuvre cette triple décision.

La coordination donne donc mandat au secrétariat qu'elle a désigné pour prendre contact avec les forces politiques de la gauche antilibérale, les associations, les syndicats, les réseaux de mobilisation et autres acteurs, pour :

- leur présenter le projet des Assises
- leur proposer de diffuser leurs contributions, qui seront intégrées à la préparation des Assises
- les interroger sur la possibilité d'organiser dans l'unité des États Généraux de l'ensemble de la gauche écologiste, féministe et de transformation sociale. Le secrétariat rendra compte de ce mandat lors de la coordination prévue en septembre.

Un texte qui pourrait servir de base au relancement du processus unitaire, après les déchirements - et la démobilisation d'une partie des membres des Collectifs - dus à l'échec des candidatures unitaires, et après le traumatisme de l'élection de Sarkozy. Il va falloir que toutes les composantes de la gauche "de transformation sociale" (comme on dit maintenant) s'y mettent, en évitant la dénonciation facile et les procès d'intention, mais en discutant ferme sur les principes de base.

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud