18 février 2007

 

Islam de France : messieurs, il est temps de passer la main

Par la rédaction de Oumma.com, vendredi 16 février 2007


Tout le monde convient que La France s’enfonce doucement à droite. Ce glissement progressif n’est pas surprenant. Il s’agit d’un phénomène presque général qui a commencé à s’imposer depuis la chute du mur de Berlin. L’effondrement des idéologies et des utopies, le consumérisme et la mondialisation ont fait le reste. Il n’y a pas si longtemps encore la majorité des gouvernements soutenait l’Afrique du Sud dans sa lutte contre l’apartheid, comme elle avait soutenu les luttes anti-coloniales. Aujourd’hui nous assistons impuissants à la colonisation de La Palestine et au massacre quotidien des populations civiles sans que cela n’émeuve plus personne. /.../ Les intellectuels de gauche, hérauts hier encore de la lutte anticoloniale et de l’émancipation des peuples, ont définitivement oublié la Palestine. Sans rougir, ils commencent à passer à droite. /.../ Le Pen observe tout cela avec beaucoup de gourmandise et peut ruminer tranquille. De Villiers parle d’ « islamisation rampante », Sarkozy de « racaille, d’excision et de moutons égorgés dans les baignoires » sans qu’on n’y trouve à redire. /.../ Il est évident que les principales victimes de cette crispation sont les moins organisés, les plus pauvres et les moins puissants des Français, à savoir les noirs et les arabes. Ils ne sont pas assez puissants, ni influents pour faire voter des lois condamnant l’islamophobie par exemple. /.../ Cette immense majorité de musulmans silencieux qui ne demandent rien d’autre qu’à pratiquer librement leur foi dans le respect des lois de La République, se retrouvent encore un fois, l’objet d’enjeux qui les dépassent. S’ils ont servi à aider les laïcards à se refaire une santé lors des débats sur le voile, ils permettent aujourd’hui à un journal d’engranger de substantiels dividendes, et à quelques islamophobes patentés, d’avancer vêtus de probité candide et prêts à mourir pour la défense de la liberté d’expression, jurent-ils. /.../

Lire l'article ici ...

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud