20 janvier 2007

 

Forum Social Mondial de Nairobi : jour de la manifestation inaugurale

Il y a comme une tradition propre aux forums sociaux mondiaux: commencer par un cafouillage, un raté, du retard. Ainsi, à chaque forum depuis le premier à Porto Alegre, le programme a été disponible de plus en plus tard. A Bombay et à Caracas, se furent des réunions déplacées ou annulées au dernier moment à Bamako. Pour ce forum Kenyan, c'est la manifestation d'ouverture qui fait les frais des problèmes d'organisation. Organisés ce matin à 10Km du centre ville, annoncée nulle part, avec un programme pas encore imprimé, la manifestation d'ouverture a accumulé les handicaps. Nous étions donc peu nombreux à ce rassemblement à la lisière d'un quartier très populaire de la banlieue de Nairobi, ou du moins, moins nombreux que le nombre d'inscrits aux forums pouvaient nous le laisser espérer. Une bonne partie des militants altermondialistes étrangers étant encore dispersés en ville à la recherche d'infos. Malgré cette dimension exceptionnelle, cette mobilisation a concerné quelques éléments constants des ouvertures. Il fut jeune, dynamique et populaire avec un très fort ancrage local. En rapport avec l'actualité de cette région, la guerre du Darfour et en Somalie, le thème était la paix. Il y avait donc beaucoup de drapeaux "pace". Néanmoins, les forces les plus présentes furent des groupes confessionnels kenyans, venus en groupe de quartiers populaires de Nairobi ou en bus de province, des groupes structurés autour d'une paroisse, d'une association cultuelle ou d'une des multiples sectes chrétiennes qui se développent au Kenya, ils reprenaient les slogans altermondialistes mâtinés de références bibliques. Cette présence était d'autant plus frappante que les syndicats et les partis kenyans n'avaient simplement pas de cortèges! Doit-on comprendre que les seules structures collectivisées impliquées dans le forum sont confessionnelles? Sans doute pas! Mais leur présence, sans commune mesure avec les autres forums dans cette manifestation et dans le programme, est en tout cas notable. Les autres cortèges kenyans étaient surtout environementalistes ou de défense des plus pauvres (associations des Sans, de bidonvilles...) et de lutte contre le SIDA. Si des délégués d'autres pays africains étaient bien présents, seuls les sarahouis et une association de Soweto (Afrique du sud)avaient de véritables cortèges avec dromadaires sous les sarahouis s'il vous plaît! (Les mêmes qu'à Bamako?) Côté asiatique, outre quelques drapeaux syndicaux coréens, une délégation indienne était assez importante (en particulier les Dalits, caste regroupant les indiens les plus pauvres). Si les Brésiliens étaient très présents (ils ont 500 délégués inscrits au forum), les autres sud américains étaient bien discrets (en particulier nous n'avons vu ni Boliviens ni Vénézuéliens). Ajoutons pour l'Amérique du Nord, des québécois venus aussi en nombre. Quant aux européens, si l'on reconnaissait deci-delà un drapeau de Rifondazione, quelques T-Shirt militants suédois ou de militants Allemands, Anglais ou Espagnols en petit nombre, seules les sectes trotskystes anglaises, venues en nombre ont pu former un cortège. Côté Français, ajoutons quelques drapeaux de la CGT, 4 drapeaux des Alternatifs et deux militants verts. Arrivés en centre ville, nous avons retrouvés beaucoup d'autres militants altermondialistes venus compléter leurs inscriptions. A en croire Edward Oyugi, président du comité d'organisation il y avait hier d'inscrits 50 000 Kenyans et 20 000 ressortissants des pays de l'Afrique de l'Est (Tanzanie, Ouganda) et 10 000 participants du reste de l'Afrique. Ajoutons 2 000 européens et le même nombre de Sud américains. Voilà les gros contingents de ce forum. Oyugi est surtout inquiet des problèmes de trésorerie. Après avoir réduit de moitié le budget du forum pour rentrer dans le budget correspondant aux aides promises, les organisations n'ont finalement reçu que la moitié de ce nouveau budget. Une compagnie privée de téléphonie mobile, embarquée dans l'aventure au titre de "mécène" a quant à elle, "oublié" ses engagements à décorer la ville de banderoles aux couleurs du forum. Voilà donc une ouverture de forum des plus ordinaires avec des organisateurs dépassés sur l'ampleur de la tâche et une manif d'ouverture vivante, dynamique et populaire. Il y avait aussi quelque chose de poignant pour nous à voir ces manifestants kenyans courir un petits trôts en chantant des chansons de lutte des Sud Africains. Tout comme le "El pueblo unido" des manifestations lors des forums sud américains, ou les références à Gandhi des participants du FSM indien, nous manifestions au son d'un des éléments constitutifs d'un imaginaire mondial des luttes... Enfin, sur 10 Km au pas de course, tout de même!
Les Alternatifs

Libellés : , ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud