24 novembre 2006

 

Cela bouge à la gauche de la gauche

Olivier Besancenot (Le Monde, 23/11/2006)

José Bové renonce à représenter les Collectifs unitaires (Le Monde, 24/11/2006) Sa lettre et des réactions de militants sur le site alternativeunitaire2007.

Réponse de la direction de la LCR (24/11/06)

A SAINT-DENIS
Jeudi 23 novembre, débat fraternel et d'un niveau élevé au Collectif unitaire de Saint-Denis, avant que cette nouvelle ne soit connue. Participation importante de militants locaux du PCF qui rejettent tous l'hypothèse d'une candidature Buffet. Quelques minoritaires de la LCR, mais la section locale est bien "verrouillée" par la direction. La majorité des participants étaient des "sans parti". Plus de "vieux" que de "jeunes", surtout parmi ceux qui ont pris la parole. Et pratiquement pas de noirs ou de maghrébins (à l'image de la gauche organisée à Saint-Denis, et à l'inverse de la population). La question de la candidature a été abordée, avant une dernière réunion le 28 novembre. Clémentine Autain semble avoir les faveurs de pas mal de militants, avant Bové et Salesse. Une partie du débat a tourné autour du rôle des partis, que la majorité des participants considèrent comme utiles, malgré une certaine suspicion. Mon argument que le PCF et la LCR avaient tout à gagner à soutenir une candidature unitaire a été bien accueilli. Si la logique sectaire et l'intérêt à court terme des appareils l'emportent, on est mal barré, mais ils paieront le prix.

Pourtant, il existe un espace important à la gauche du PS.


Voir cet article dans Libération : "Le parti qui a désigné Royal est un parti largement décroché de la société". Pour Emmanuel Todd, démographe et sociologue, l'étude du vote des militants PS lors de la primaire ne donne aucun signal d'une reconquête de l'électorat populaire.

Philippe Corcuff (
A gauche, sans le PS)
est d'accord sur l'analyse et appelle à la formation d'une nouvelle gauche radicale et antilibérale, mais approuve la décision de la majorité de la LCR de ne pas participer à la seule structure qui incarne actuellement cette idée, les Collectifs unitaires antilibéraux, coupables de ne pas se démarquer suffisamment du PS. Il conclut en évoquant une alliance entre Besancenot et Autain (qui elle postule pour la candidature des antilibéraux et participe à la majorité municipale de Paris avec le PS ...). Bizarre ce Corcuff ...


Le blog de Clémentine Autain

Je sens comme un vent de découragement s’abattre dans la sphère militante, comme si elle s’était pris un coup de casserole de plus sur la tête. Anti-dépresseur pour tout le monde ! Nous avons une échéance des collectifs les 9 et 10 décembre. Nous devons faire tout ce que nous pouvons d’ici là. Quand on voit en plus la percée de la gauche anti-libérale hollandaise aux législatives (elle triple son score), on se dit qu’on serait vraiment en-dessous de tout de ne pas trouver une solution.


Dans Politis : À Montpellier, le 17 novembre, le mouvement pour une candidature unitaire a souligné l’urgence de construire une nouvelle majorité à gauche, d’autant plus après la victoire de Ségolène Royal au PS.

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud