08 juin 2006

 

L'UNITE EN MARCHE EN BELGIQUE ?

Nos camarades belges sont confrontés aux mêmes problèmes de construction d'un front commun antilibéral que la gauche française - la division du pays sur des bases linguistiques en plus - et essaient tant bien que mal de trouver des solutions adaptées. Quelle type de structure faut-il mettre en place, sur quel programme et avec quelles forces ? Comment ménager les susceptibiltés des organisations existantes ? A la lecture des dépêches, cependant, il y a des raisons à croire que, au moins, quelque chose bouge. Ainsi existe-t-il aussi bien en Flandres qu'en Wallonie (Liège et Tournai, notamment) des collectifs unitaires : Une autre politique est possible pour les flamands, Une autre gauche (UAG) pour les francophones. L'UAG semble divisée en Bruxelles, justement sur la question des rapports entre ces deux collectifs. Une autre difficulté semble être la question des rapports avec l'extrême gauche organisée, notamment avec le MAS (Mouvement pour une Alternative Socialiste - section belge du Comité pour Une Internationale Ouvrière) qui soutient ces différentes initiatives, tout en menant sa propre campagne pour "un nouveau parti des travailleurs".

Voici un point sur la question par le Parti Ouvrier Socialiste (4ème Internationale) : "Depuis le mois de mars, un réseau d'organisations (POS, MAS, PH, Izquiersa Unida, ACC), de militants et d'individus d'origines diverses ont commencé à se fédérer afin d'oeuvrer à la construction d'une nouvelle force politique de gauche, anticapitaliste, et alternative à la social-démocratie et à Ecolo. Une nouvelle force qui puisse, à terme, traduire et soutenir politiquement les aspirations et les revendications des travailleurs/euses, des mouvements sociaux, des jeunes, des opprimé/es et avec la participation active de tous ces secteurs. L'initiative n'en est encore qu'à ses prémices afin de combler un vide criant et un retard énorme au regard des nombreuses expériences réussies ailleurs en Europe (Bloc de Gauche au Portugal, Alliance rouge-verte danoise, Linksparteil allemand, etc.). Elle s'élabore donc peu à peu et est ouverte à toute personne qui souhaite s'inscrire dans sa démarche. Des groupes régionaux et des groupes de travail thématiques ont commencé à se mettre sur pied."

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud