13 août 2009

 

Mort de Mike Seeger

Dans son ouvrage "Chroniques : volume 1", Bob Dylan avait rendu un fort vibrant hommage à Mike Seeger, comparé à "un duc, un chevalier errant, l'archétype suprême du musicien folk. Tout à la fois romantique, égalitariste et révolutionnaire, il avait la chevalerie dans le sang". Mike était surtout connu pour avoir fait partie des New Lost City Ramblers, ce groupe new-yorkais fondé en 1958 avec John Cohen et Tom Paley (ce dernier plus tard remplacé par Tracy Schwarz) qui avait largement contribué à populariser la musique old-time des Appalaches, source d'inspiration pour le mouvement folk des sixties. Humilité et générosité caractérisaient Mike Seeger qui produisit une bonne trentaine d'albums de collectage de musiques roots américaines les plus diverses et jouait de l'autoharp, du banjo, du violon, du dulcimer, de la guitare, de la mandoline et du dobro. Il participa à plus de 40 albums en tant que musicien et notamment aux récents "My name is Buddy" de Ry Cooder et "Raising Sands" de Robert Plant et Alison Krauss, récompensé par un Grammy. Mike s'est éteint d'un cancer le 7 août 2009 à Lexington, en Virginie, une semaine avant de célébrer son 76ème anniversaire. Hommage lui sera rendu à Paris le 26 août prochain avec la projection au Jockomo, 41 rue St Maur, du film de Yasha Aginsky (en présence du réalisateur) Always Been a Rambler, qui retrace la riche histoire des New Lost City Ramblers et vient tout juste de sortir aux USA.


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud