21 avril 2009

 

Blair Peach : assassiné par la police britannique, le 23 avril 1979



Il y a 30 ans le 23 avril, mon camarade Blair Peach a été sauvagement assassiné par des membres de l'unité spéciale de la police britannique, le Special Patrol Group. Il était enseignant à Londres, syndicaliste de la National Union of Teachers comme moi, et membre du Socialist Workers Party, comme moi. Les assassins n'ont jamais été (officiellement) identifiés, et aucune poursuite n'a eu lieu. Son seul crime avait été de manifester contre les nazis du National Front, qui voulaient - et veulent encore - faire du 23 avril (la Saint-Georges) une journée de haine raciste et nationaliste. Il a été tabassé à mort alors qu'il fuyait les voyous en uniforme qui étaient partis à la recherche de manifestants isolés.

Blair Peach était néo-zélandais. Des camarades là-bas ont organisé une commemoration. Je ne peux pas aller (un peu loin) mais je leur souhaite un gros succès et ... continuous le combat contre le racisme et le nazisme. Et souvenons-nous aussi d'autres victimes de la répression.



Un incident majeur dans l’histoire de l’ANL [la Ligue anti-nazie] fut le meurtre de Blair Peach lors d’une manifestation à Southall. Le NF avait annoncé qu’il tiendrait une réunion électorale à la mairie d’Ealing. Le conseil municipal local, conservateur, lui en donna l’autorisation. Un recours auprès du ministre de l’intérieur du gouvernement travailliste pour interdire le meeting fut ignoré. Cette réunion était une provocation, la zone d’Ealing était majoritairement peuplée d’Asiatiques (Asians : cette catégorie inclut les Indiens, Pakistanais et autres - NDT). L’ANL organisa une contre-manifestation. Blair Peach, enseignant d’East London, membre du SWP et de l’ANL, vint à Southall participer à la manifestation. Une importante force du Special Patrol Group attaqua la manifestation de l’ANL avec une brutalité extrême, et la matraque d’un policier fractura le crâne de Blair Peach, causant sa mort. Les funérailles de Blair Peach furent massives : près de 10.000 personnes. Des délégations syndicales de toute la Grande Bretagne envoyèrent des messages. « Il y avait 13 bannières syndicales nationales et le président de la TUC (confédération syndicale), Ken Gill, parla près de la tombe, avec Tony Cliff du SWP »
(Extrait de l'auto-biographie de Tony Cliff, Un Monde à gagner]

Blair Peach: killed by police ...

Libellés : ,


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud