17 décembre 2008

 

Signes religieux à l'école : les sikhs en appellent à l'ONU

Par Alexis Buisson (sur Rue89)

Un groupe de défense des sikhs poursuit la France devant le Comité des droits de l'homme et demande un aménagement de la loi.

Espérons que cette fois-ci la France sera condamnée. Cela nous donnerait un argument de poids pour combattre la Loi de 2004 interdisant les signes religieux à l'école - une loi qui sert de point d'appui pour justifier d'autres interdictions dans l'administration et dans le privé. Espérons également que des organisations politiques qui se disaient à l'époque opposée à cette loi mettront leurs actes enfin en conformité avec leurs paroles. La revendication doit être claire : abrogation de la Loi de 2004, opposition à toutes les mesures discriminatoires et à toutes les exclusions, défense du droit démocratique de tous de pratiquer sa religion dans le respect des autres. C'est élémentaire, non ?

UNITED SIKHS is a UN-affiliated, international non-profit, non-governmental, humanitarian relief, human development and advocacy organization, aimed at empowering those in need, especially disadvantaged and minority communities across the world. Click here to learn more about us.

Libellés :


Comments:
Nice job...
I like reading your blog to improve my french! :D
 
Si j'etais une femme je n'irai pas me trimballer en mini-jupe dans un pays ou ce genre de tenue(la mini-jupe) est interdit.
Sinon respecter les us et coutumes du pays dans lequel on vit ?

Deplus je rajouterai que l'on ne vous interdit pas de pratiquer votre religion comme vous le voulez dans les LIEUX DE CULTES.

Etant un NON-croyant je n'apprecie pas que l'on ne me respecte pas en me crachant sa religion au visage.
 
Anonyme,
Personnellement, je ne me définis pas en négatif comme non-croyant, je suis marxiste, donc matérialiste et athée.
Etre athée ne signifie pas qu'on ne doit pas défendre le droit à l'expression religieuse, philosophique et politique, en public comme en privé. C'est une question toute simple de démocratie. On ne peut pas diviser la vie en société en sphères bien distinctes. Si par exemple ta religion dit, selon toi, que tu dois porter un turban ou un voile, tu ne peux pas l'enlever à chaque fois que tu sors de la maison. Tu peux penser ce que tu veux de cette idée, cela ne change rien pour celui qui croit, et au fond cela ne te concerne pas.
Tu dis que tu n'apprécie pas qu'on "te crache sa religion à ton visage". Mais un Sikh qui porte un turban ou une jeune femme française qui porte un voile, il ou elle le fait pour se conformer à sa conception de sa religion. Il ne pense pas à toi et il ne te crache rien au visage. Et rien ne t'oblige à faire comme lui. Si tu te sens "agressé" ou "gêné" comme j'entends souvent, le problème est vraiment dans ta tête.
Tu dis qu'on doit respecter les us et les coutumes du pays dans lequel on vit. Mais lesquels ? Il y a des règles de bonne conduite qu'on doit respecter dans n'importe quelle société, mais elles sont les mêmes partout (problèmes de sécurité, d'hygiène, de politesse etc - ce qu'on appelle le 'civisme'). Le reste, cela évolue, cela change d'un pays à un autre, d'une région à une, d'une époque à une autre, d'un groupe social à une autre, d'une génération à une autre. Et cela change tout le temps. Les bourgeois ont une façon de se tenir à table, nous une autre. Penses-tu que les 'us et coutumes' en France aujourd'hui sont les mêmes qu'il y 100 ans ou même 40 ans (avant mai 68, par exemple) ?
Moi, je comprends les 'us et coutumes' d'une société dans toute leur diversité. La France est composée de gens d'orgines différentes, avec des traditions différentes, des idées différentes, et tous ces gens changent et évoluent différemment (des femmes voilées qui conduisent en téléphonant au volant comme n'importe quel conducteur français, ça se voit souvent où j'habite). Est-ce que tu penses qu'on doit être tous pareils ?
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud