25 février 2007

 

Virginia Slavery Apology Passes

Dans la rubrique 'mieux vaut tard que jamais', la Virginie devient le premier Etat des Etats-Unis à faire ses excuses pour le rôle qu'il a joué dans le système d'esclavage ... et pour l'exploitation des Native Americans. La résolution de l'Assemblée générale (Congrès) de l'Etat a été votée par 96 voix contre zéro. Les législateurs virginiens sont sans doute sincères - et cet ancien bastion de la ségrégation raciale a été le premier Etat à élire un gouverneur noir. Reste la petite question du rôle joué par les Etats-Unis dans le système de domination impérialiste qui maintient des populations toutes entières dans la dépendance et la misère - sans parler des victimes des interventions militaires et du soutien aux dictatures. Simon Hoggart dans son podcast pour The Guardian a d'ailleurs des mots caustiques (comme d'habitude) sur le penchant de Tony Blair à faire des excuses pour des événements anciens comme l'esclavage ou la famine irlandaise des années 1840 pour lesquels on ne peut rien lui reprocher, alors que pour les guerres en Irak et en Afghanistan il persiste et signe, contre l'avis de l'immense majorité des Britanniques.

A lire également (toujours en anglais), la chronique de Mark Steel dans The Independent,
Wilberforce would not stand a chance these days sur la décision du gouvernement de confier l'organisation de la commémoration du 200ème anniversaire de l'abolition du commerce des esclaves dans l'empire britannique à John Prescott (député comme William Wilberforce de la ville de Hull). Le très puritain Wilberforce aurait sans doute apprécié cette honneur accordée à un homme aussi droit et doté d'un sens moral au-dessus de tout reproche.

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud