09 février 2007

 

Tribune de la minorité unitaire de la LCR

L’autisme est la pire des politiques

Le 1er février, José Bové a annoncé sa candidature. Les représentants des collectifs qui s’étaient retrouvés à Montreuil, les 20 et 21 janvier, ont réuni leur coordination nationale deux jours plus tard. Des meetings sont à présent annoncés dans plusieurs villes, notamment à Marseille, Saint-Denis, Grenoble etc. L’exigence d’unité des forces antilibérales est toujours aussi forte, visible et légitime. Chacun se trouve, dès lors, devant un choix crucial. Sauf à se murer dans un autisme incompréhensible de tous ceux qui partagent ses idées, sauf à se résigner à une situation qui verrait les « trois B » se présenter en concurrence devant les électeurs, la LCR et l’ensemble de la gauche antilibérale peuvent-ils laisser passer l’ultime chance d’éviter l’éparpillement des candidatures à gauche du Parti socialiste ?
/.../ Notre organisation est aujourd’hui fortement interpellée. Sa majorité de direction ne peut pas, elle ne doit pas, l’ignorer. Tel est le message que les militantes et les militants doivent faire entendre avec force durant les jours et semaines qui viennent. Lire le texte paru dans Rouge ici ...

Marc Dormoy, Christian Picquet

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud