13 décembre 2006

 

Collectifs : La résistance s'organise

Nouvelle réunion du Collectif unitaire de Saint-Denis mardi 12 décembre, deux jours seulement après l'échec de la réunion nationale des Collectifs à Saint-Ouen. Bonne participation (45 personnes, autant qu'avant la réunion nationale) et ambiance déterminée, voire optimiste. De nombreux militants communistes présents, dont des élus, tous des minoritaires, très remontés contre la direction du parti. Certains sont même pour présenter un candidat unitaire contre Buffet, même avec de faibles chances de succès. Il faut dire que le Collectif de Saint-Denis est très soudé depuis le début, et qu'il n'a jamais été question de soutenir MG Buffet, non pas parce qu'elle est communiste, mais parce qu'elle ne permet pas le rassemblement de tous les militants antilibéraux. Quant au nom du candidat, l'idée a été proposée de tirer au sort entre Autain et Salesse, mais Bové a du soutien et certains appellent à une candidature de Claude Debons. Faible présence de la LCR (4 camarades, dont 3 de la plate-forme 4) car la section est très majoritairement derrière la direction. L'assemblée a adopté une motion à l'unanimité, qui dit (de mémoire) :
- on est contre la candidature de MG Buffet car un dirigeant de parti ne peut pas représenter les Collectifs dans leur diversité
- la seule méthode pour choisir un candidat est le double consensus
- les Collectifs doivent se réunir de nouveau au niveau national pour trouver une sortie de l'impasse.
- le PCF et les militants communistes doivent participer massivement aux Collectifs sur la base du programme et de la méthode du consensus (le même appel est fait à la LCR et à toutes les organisations se reconnaissant dans le programme des Collectifs, car toute la gauche antilibérale est responsable de l'avenir du mouvement).
Le Collectif se réunira de nouveau le mercredi 20 décembre. Entre temps, les militants communistes unitaires de la région parisienne font tout pour mettre la pression sur la direction du parti (réunion du mercredi 13 décembre).

Voici le texte de Saint-Denis (des motions allant dans le même sens ont été adoptées dans la semaine à Montreuil-sous-Bois (93) et à Roissy-CDG) :

MOTION ADOPTEE PAR LE COLLECTIF UNITAIRE ANTILIBERAL DE SAINT-DENIS VILLE
Parce que nous ne voulons pas l'éclatement de la dynamique unitaire, que se brise l'espoir que nous avons contribué à faire naître, nous réaffirmons que nous ne nous engagerons que pour un candidat désigné par un doubleconsensus.C'est la seule façon d'inscrire notre rassemblement avec sa diversité et sonunité dans une dynamique de victoire.A l'issue de la rencontre du 09 et 10 décembre, il faut prendre acte que lacandidature de Marie George BUFFET ne fait pas consensus.Nous appelons les militants du PCF, de la LCR et des organisations sereconnaissant dans l'antilibéralisme à prendre toute leur place dans lescollectifs unitaires pour contribuer à la construction de ce nouvel espoir.Nous demandons qu'une nouvelle réunion nationale des collectifs locaux soit organisée dans la première quinzaine de janvier. Saint-Denis, le 12.12.2006.

SIGNATAIRES

Présent à la réunion : Julien DIOUDONNAT (PCF), Annie TOBATY (sans appartenance), Adrian COSSIC (militant associatif), Christine BOURBOUZE (sans appartenance), Sarah BENICHOU (LCR), François CALARET (LCR), Françoise DOUZENEL (PCF), Yves LAVERNE (PCF), Florence MILLAS (militante associative), Luc RENOUX (PCF), Christian DESCAMPS (PCF), Patrick BATAILLE (PCF), Fabien BARONTINI (sansappartenance), Jean Claude CLUZEL (PCF), Agnès CLUZEL (PCF), Danièle VIGIER (syndicaliste), Sonia GOMAR (comité d'usagers/transports), Pierre GARELLI (PCF), Colin FALCONER (sans appartenance), Jean BRAFMAN (PCF, AlternativeCitoyenne), Annie ABRAMOVICZ (militante associative), Nasser CHERROUR (PCF), Laurent RUSSIER (PCF), Mohamed KABA (coordination 93 des sans papiers), Danielle SANCHEZ (PCF), Philippe DENIS (sans appartenance), Alain BERTHO (sans appartenance), Christophe GAUDIER (Alternative Citoyenne), Guy BENIT (sans appartenance), JC PLAUT (ATTAC), Apolline MONS (sans appartenance), Sébastien FREUDENTHAL (sans appartenance), Pierre FLAMENT (sans appartenance), David PROULT (PCF), Sylvain BLACHON (LCR), Sophie DEBEAUX (militante associative), Florence HAYE (PCF conseillère générale), Pilar CANO (PCF)

Ont souhaité s'associer à la motion : Madjid MESSAOUDENE (PCF), Gilles SMADJA (sans appartenance), Robert HIRSCH (LCR), Francis LANGLADE (PCF Adjoint au maire), Fabienne SOULAS (PCF Adjointau maire), Didier PAILLARD (PCF Maire), Nadia YOUNESSI (sans appartenance), Corinne ANGELINI (PCF, Alternative citoyenne), Nicolas AURY (PCF), PatrickBRAOUEZEC (PCF député), Pierre ZARKA (PCF), Claudie GILLOT-DUMOUTIER (adjoint au maire apparentée PCF), Andrée PARMENTIER (sans appartenance), GuyFREZOUL (PCF)

Salle pleine /.../ mercredi 13 décembre à la Bourse du Travail de Saint Denis : élus nationaux, maires, conseillers régionaux, généraux locaux, militants du mouvement social, syndical et associatif, citoyens afin de débattre de la position du Parti Communiste Français au sein du rassemblement de la Gauche antilibérale. La réunion nationale des collectifs locaux de la gauche antilibérale des 9 et 10 décembre dernier a fait apparaître une impasse sur la candidature de rassemblement. Alors que l’espoir de porter à la présidentielle un candidat antilibéral n’a jamais été aussi forte dans le pays, l'ensemble des participants ne peuvent se résoudre à ce blocage qui consisterait à laisser le champ libre à la bipolarisation funeste pour la démocratie : libéralisme ou social libéralisme. Militantes, militants communistes, élus nationaux et locaux ou engagés à des titres divers dans le mouvement social ont décidé de contribuer à sortir de cette impasse. Un texte adopté par les personnes présentes sera adressé dans les prochaines heures à Marie George Buffet et aux Dirigeants du PCF.

Adresse de Communistes d’Ile de France à Marie George BUFFET et aux Dirigeants du Parti Communiste Français

Après la conclusion douloureuse et l’impasse qui a suivi la réunion nationale des collectifs, nous nous adressons à Marie-George Buffet et aux dirigeants du PCF. Nous sommes des militants communistes de toutes générations. Nous exerçons des responsabilités d’élus : maires, députés, sénateurs, , conseillers municipaux, conseillers régionaux, conseillers généraux en charge de directions dans les exécutifs.
Nous sommes des militants présents dans le mouvement social, syndical et associatif ou tout simplement des adhérents du PCF. Nous voulons informer les communistes d’Ile-de-France de nos avis pour aller vers un déblocage de la situation, car nous voulons croire qu’une issue positive est encore possible.
Incompréhension et colère se mêlent dans ce qui pourrait devenir un gâchis sans nom qui n’aurait d’égal que l’immense espoir qui nous réunit aujourd’hui :
L’espoir de réussir le rassemblement des forces anti-libérales sur un projet et le choix d’un candidat commun. L’espoir de proposer une dynamique politique nouvelle, la seule aujourd’hui, après des années d’alternances sans changement véritable suivies d’errements et de renoncements. L’espoir enfin d’imposer le pluralisme dans le paysage national face à une bipolarisation paralysante et par essence conservatrice. Les communistes ont eu raison de valider le rassemblement anti-libéral et d’inscrire dans la durée la réalisation d’un projet unitaire et de transformation sociale. Ils ont eu raison de rechercher, avec d’autres forces politiques et citoyennes, une traduction politique de ce projet dans l’espace électoral du pays. A la confluence de sensibilités diverses, d’histoires et de patrimoines culturels militants pluralistes, les collectifs sont un espace innovant, nécessairement ouvert à la convergence et au consensus. Cette recherche de consensus induit le compromis acceptable par tous comme finalité et méthodologie, afin que chaque sensibilité, sans hiérarchie ni rapport de force, y trouve sa place. Ce principe d’égalité nécessite que chacun fasse un pas vers l’autre. Après s’être mis d’accord sur le projet, cela suppose que les communistes, le parti communiste acceptent que la ou le candidat puisse ne pas être choisi exclusivement dans ses rangs. Si nous estimons naturel et juste qu’un communiste soit candidat, il est juste et naturel d’accepter que sa candidature puisse ne pas être retenue. Or, jamais les instances de notre parti n’ont clairement exposé cette possibilité. N’était-ce pas là entretenir le doute sur la sincérité de la participation à ce processus ? Enfin la proposition que le porte-parole d’une des formations fut candidat pouvait laisser supposer un ralliement à cette formation. Nous fûmes nombreux à émettre un tel avis avant même que les collectifs ne se constituent. Des courriers, des entretiens individuels et collectifs, comme une délégation de parlementaires auprès de Marie-George Buffet, en attestent.
Il est encore possible de réussir si nous en avons la volonté. Nous sommes conscients de l’enjeu historique et unique de cette période. Nous craignons qu’un échec ait nécessairement pour corollaire une défiance entre militants et organisations antilibérales et ce pour longtemps. L’amertume et le désespoir laisseraient alors le champ libre au bipartisme. Beaucoup dépend à présent de la réponse des dirigeants du Parti Communiste Français à la question posée : Est-il possible d’ouvrir le jeu et d’aller au bout du processus engagé ? Nous demandons une nouvelle consultation des communistes qui porte sur l’ouverture indispensable pour débloquer la situation avec une affirmation claire : Nous voulons la poursuite du rassemblement et nous ne faisons pas de l’appartenance du candidat(e) au Parti Communiste Français sa condition. Les militants que nous sommes sont entièrement dévoués à leur engagement dans la sphère sociale et à l’idéal communiste. Le servir est notre volonté. Cette valeur est supérieure à tout réflexe partitaire. Retournons dans les collectifs avec détermination et humilité. Détermination à contribuer à les faire vivre dans la démocratie et la transparence et humilité pour le respect de la diversité. Donnons-nous juste le temps nécessaire au bon choix accepté par tous. Il n’est pas trop tard. Mais nous sommes sûrs que l’échec serait fatal pour longtemps à toute idée d’influer sur le cours de la vie politique française et augurerait des lendemains douloureux pour notre peuple.

Déclaration adoptée le 13 décembre 2006, à la Bourse de Travail de Saint Denis à l’appel de :
Jacques PERREUX, Vice Président du Conseil Général du Val de Marne, Jacqueline FRAYSSE CAZALIS, Députée des Hauts de Seine, Alain DESMARET, Premier Vice Président du Conseil Général du Val de Marne, François ASENSI, Député de Seine Saint Denis, Maire de Tremblay en France, Jacques BOURGOIN, Maire de Gennevilliers, Didier PAILLARD, Maire de Saint Denis, Conseiller Général, Patrick JARRY, Maire de Nanterre, Pascal BAUDET, Maire d’Aubervilliers, Patrick BRAOUEZEC, Député de Seine Saint Denis, Président de Plaine Commune, Stéphane GATIGNON, Maire de Sevran, Conseiller Général, Alain LACOMBE, Maire de Fosses, Patrice LECLERC, Conseiller Général des Hauts de Seine, Fabien FABBRY, Maire adjoint de Gennevilliers, Jean Pierre MOINEAU, Maire Adjoint de Vitry, Sylvie TRICOT, Responsable PCF Fontenay sous Bois, Ronan KERREST, Vice Président du conseil Général de Seine Saint Denis, Pierre LAPORTE, Conseiller Général de Seine Saint Denis, Président du groupe pour une alternative à gauche, Pierre MANSAT, Maire Adjoint à Paris, José TOVAR, Syndicaliste, Majid WANNASS, Adjoint au Maire Saint Denis, Olivier FRACHON, Syndicaliste, Michel HERRY, ancien Maire Villeneuve le Roi, Gilbert FLAMENT, Conseiller Municipal PCF Ablon sur Seine, Jacques ISABET, ancien Maire de Pantin, Danièle MONTEL, Syndicaliste, Thierry BODIN, Syndicaliste, Florence HAYE, Conseillère Générale de Seine Saint Denis, Corinne ANGELINI, Adjointe au Maire, Jean BRAFMAN, Conseiller Régional, Christiane CHASSELOUP, syndicaliste, Chantal DELMAS, Conseillère Municipale Bezons, Serge GROSSVAK, Comité Départemental 95, Alain HARZIC, Militant Communiste Paris 18, Olivier MADAULE, Responsable local PCF Montreuil, David PROULT, Secrétaire section PCF, Daniel ROME, Conseil Départemental PCF 93, Danielle SEVERIN, Militante ATTAC, Richard DETHYRE, Claude ROMEO, Jean Gil COUSIN, Syndicaliste, Martine LIEBAERT, Syndicaliste, Jean Jacques JOUCLA, Maire Adjoint Montreuil, André JAOUEN, Conseiller Municipal Eaubonne, Pascale DUBOIS, Militante, Pierre GARELLI, Militant, Christophe PRUDHOMME, Médecin syndicaliste Hôpital Avicenne, Josiane ANDROS, Maire honoraire Ile Saint Denis, Patrick DARRE, Maire Adjoint de Montreuil, Francis LANGLADE, Maire Adjoint Saint Denis, Malika ZEDIRI, Conseillère Régionale Ile-de-France, Gérard BADEYAN, militant Malakoff, Françoise DIEHLMANN, militante associative, Bernard CALABUIG, Conseiller Général Val d’Oise, Patrick ROULLET, Fontenay sous Bois, Pierre GIRAULT, Conseiller Municipal Montfermeil, François COLOMBANI, 1er Maire adjoint de Pierrefitte, Christophe BARBILLAT, Professeur, Daniel DAVOUST, Militant communiste (Trappes), Daniel ORANTIN, Annick LACOUR, syndicaliste, Dominique ATTIA, Maire Adjoint Montreuil, Gérard DESPRETZ, PCF Pantin, , Pierre QUAY-THEVENON, Maire Adjoint Saint-Denis, Conseiller Communautaire Plaine Commune, Gilles BOITTE, Cadre Sevran, Gérard RODRIGUEZ, Conseiller Municipal Fleury Mérogis, Laurent MALAGNOUX, Maire Adjoint de Montreuil, Laurent RUSSIER, Responsable Départemental Seine Saint Denis, Antoine MAESANO, Maire Adjoint Montreuil, Robert BONNET, Syndicaliste, Catherine GEGOU, Conseillère Municipale Paris, Christophe AUDEBRAND, militant Livry Gargan, Gérard PERREAU BEZOUILLE, Adjoint au Maire Nanterre, Martine MARCHAND-PROCHASSON, Cadre Territorial, Paris14, Fernanda MARRUCHELLI, Conseillère Municipal du 20è arrondissement de Paris, Jan-Luc RAVERA, Maire adjoint Bagneux, Dominique NEELS, Conseillère Municipale Montfermeil, Lionel CHASSAING, cadre territorial, Dominique BLANCHARD Communiste Altermondialiste Paris 13, Nadia YOUNESSI, militante associative, Yves LAVERNE, PCF Saint-Denis, Catherine POTVIN, Maire Adjoint Bagneux, Boualem SNAOUI, Réseau Solidaire et Citoyen du CU du 95, Christophe HODE, Madjid MESSAOUEDENE, militant PCF Saint-Denis, Xavier BLOT, Syndicaliste CGT Aéroports de Paris, Pascal HUARD, syndicaliste, Makan RAFATDJOU, Architecte-urbaniste, Luc RENOUX, Militant Saint Denis, Pierre PIGNOT, Président association "On est tous responsables" Aubervilliers, Membre section PCF Aubervilliers, Syndicaliste SNUIPP, Michel PUJOL, membre du collectif d'animation du PCF Paris 7ème, membre du collectif antilibéral du 7ème arrondissement de Paris, Etienne DOUSSAIN, Adjoint au Maire Noisy le Grand 93, Jacques MATHEY, Pierrefitte 93, Membre du CS, Animateur collectif antilibéral, Pdt Centre Culturel, Yves RENOUX militant associatif Montreuil, Pierre GERNEZ, Militant associatif, Alain LE VOT, 1er adjoint de Magny les Hameaux, vice président de la communauté d'agglomération de St Quentin en Yvelines, , Fabienne SOULAS, 1ere Maire Adjointe Saint Denis, Stéphane PEU, Maire Adjoint Saint Denis, Guy CHAILLOU, militant Pcf Nanterre, Philippe STIERLIN, Conseiller d'arrondissement Paris, Lysiane ALEZARD, Conseillère Régionale d'Ile-de-France, Cendrine BERGER, militante communiste et CGT, membre du collectif vallée de l'Oise, Marie-Christine LACAZETTE, Conseillère municipale;PCF Bagnolet, Nathalie BUISSON, Juriste, Elue au logement Aubervilliers, Olivier BEAUBILLARD, Maire Adjoint d’Ivry, Alain COSTES, élu d’ivry…
Pour vous joindre à l’appel : rencontre.saintdenis@yahoo.fr
NOUVEAU LE 16 DECEMBRE, SELON LE MONDE
Pour légitimer sa candidature, Mme Buffet fait voter à nouveau les militants du PCF
Marie-George Buffet veut "en finir".
Lasse des critiques de ses partenaires de la gauche antilibérale et de la contestation interne, la secrétaire nationale a décidé de se faire relégitimer par le parti. Lors du conseil national réuni le 15 et 16 décembre, la direction du PCF doit proposer de faire voter une seconde fois les militants sur sa candidature et de partir en campagne dans la foulée.
Convaincue qu’avec la majorité de 55 % de votes qu’elle a obtenu dans les collectifs, sa candidature est légitime, la secrétaire nationale veut "clarifier" avant Noël. Après le désaccord constaté lors de la réunion nationale des antilibéraux les 9 et 10 décembre, les collectifs doivent à nouveau se prononcer sur le nom "le plus à même de faire consensus". La direction du PCF entend, de son coté, "donner la réponse des communistes".
Devant les critiques des rénovateurs emmenés par Pierre Zarka, Marie-George Buffet semble prête à s’appuyer sur le courant "orthodoxe" et les amis de Robert Hue, pour faire passer son orientation. Quitte à changer d’alliance pour garder sa majorité.
Reste à évaluer la réaction des militants. Dans plusieurs assemblées fédérales comme le Cher, la Vienne, l’Isère, la Haute-Savoie, le Gard, ou l’Hérault, ils ont exprimé leur "colère" et leur "tristesse" devant l’attitude de leur direction. Jeudi, plus de 300 élus, responsables de section et militants se sont réunis à Saint-Denis pour faire pression à leur tour. Deux jours auparavant, les secrétaires fédéraux de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise ont expliqué leur inquiétude face au "risque d’éclatement du parti".
Les artistes "compagnons de route" ont aussi réagi. Le réalisateur Robert Guédiguian, les comédiens Ariane Ascaride et Gérard Meylan, ont lancé un appel à "Marie-George" à "se retirer au profit de n’importe quel autre candidat". Jean Ferrat et Gérard Mordillat s’étaient manifestés quelques jours auparavant dans L’Humanité. "Si le parti n’entend pas cette exigence, pour la première fois de ma vie, je ne voterais pas communiste", explique au Monde M. Guédiguian.
La marge de manoeuvre de Mme Buffet s’est rétrécie. Un de ses principaux anciens opposants, et nouvel "allié", Nicolas Marchand assure qu’il soutiendra l’idée d’"une entrée en campagne de Marie-George le plus vite possible". Mais prévient qu’ensuite, les bilans seront tirés sur une "alliance au sommet avec l’extrême gauche qui ne pouvait que mener à l’échec".
Sylvia Zappi. Article paru dans le Monde du 16.12.06

Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud