09 décembre 2006

 

COLLECTIFS : HEURE DE VERITE

À la veille de la rencontre nationale des collectifs qui doit désigner le candidat de la gauche antilibéral, la volonté de la direction communiste d’imposer sa candidate suscite remous et tensions. Et pas seulement chez les non-communistes. Des militants du PCF s’inquiètent des conséquences de cet entêtement.

Lire l'article de Michel Soudais dans Politis ... (7/12/06)


La désignation de M-G Buffet à la rencontre nationale des Collectifs unitaires (9 et 10 décembre 2006 à Saint-Ouen) ne pourra se faire qu'au prix de la défection de la grande majorité des militants réellements unitaires - et d'une nouvelle crise au sein du PCF lui-même où deux lignes radicalement opposées s'affrontent. Quant à la LCR, elle a été fortement secouée, elle aussi. La majorité des unitaires rallieront sans doute la candidature Besancenot, mais la bataille en interne continuera. Si la rencontre des Collectifs aboutit à un tel résultat, ce sera un coup d'arrêt massif donné à la dynamique unitaire. Mais de cette situation, des recompositions importantes sont à prévoir. Et les militants dans les villes où une réelle unité s'est créée continueront à se rencontrer pour organiser la prochaine étape.

Contre une logique de défaite

par Ariane Ascaride, comédienne; Jean Ferrat, chanteur; Robert Guédiguian,
cinéaste; Michel Onfray, philosophe; Ernest Pignon-Ernest, plasticien; Gérard
Mordillat, écrivain et cinéaste; Marcel Trillat, réalisateur de
télévision.

“Qu’une gauche vraiment à gauche se reconstruise est, à nos yeux,
un événement salutaire comme la France n’en a plus connu depuis des années.
c’est pourquoi l’idée d’un collectif, d’un “nous”, opposé à la personnalisation
caricaturale de la vie politique, réunissant tous les courants antilibéraux,
autour d’une candidature d’union à l’élection présidentielle et de candidats
communs aux élections législatives, nous a convaincus et enthousiasmés.
Aujourd’hui, à force d’entêtements des uns et de renoncements des autres, la
cacophonie semble vouloir reprendre le dessus. La dispersion serait meurtrière
pour tous. A commencer par ceux qui souffrent le plus des inégalités galopantes
et de la désespérance sociale. Ainsi, faute d’alternative crédible, serait
facilitée l’alternance à l’anglo-saxonne cadenassée par le libéralisme
destructeur ou le social libéralisme impuissant, avec un Le Pen en embuscade. Il
n’est pas trop tard, nous l’espérons, pour mettre en garde toutes les parties
prenantes contre cette logique de défaite. Nous leur demandons de se remettre au
travail, dans un nouvel esprit, pour aboutir ensemble. Nous invitons à ce que
soient dépassés, dans ce but, les réflexes de partis et leurs modes de
désignation des candidats, les réactions personnelles et les rivalités
fratricides. Nous nous engageons, si le rassemblement antilibéral était ainsi
relancé, à lui apporter tout notre concours.”


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud