03 mars 2009

 

Anniversaire d'une loi scélérate

Parce que nous ne pouvons nous résigner à la loi anti foulard

GRANDE MANIFESTATION DIMANCHE 15 MARS 2009 DEPART PLACE DE LA REPUBLIQUE A 15 H 00

Beaucoup d'encre a coulé et beaucoup de larmes furent versées, suite à la promulgation de la Loi du 15 mars 2004 chargée de protéger la République de la nouvelle arme islamiste, réactionnaire, anti laïque, intégriste, terroriste qu'est le foulard.

Mais les jeunes filles concernées s'étant peu exprimées, cela a donné toute latitude aux manœuvres politiques, médiatiques,laïcistes, de désinformation et de diabolisation qui ont déversé à longueur de canaux, des images et des reportages démontrant par A + B, le comment, du qui, du pourquoi.

Pourtant la réalité est autre. Tout le monde le sait même si personne ne le dit.
Aussi nous disons que tout gouvernement qui en violation de la Loi, des principes généraux du droit et des libertés fondamentales et des conventions internationales, en appelle à la force d'une Loi pour imposer l'arbitraire, transforme ses citoyens en prisonniers. De même que lorsqu'il fait appel aux mensonges, à la falsification, au trucage et à l'inversion des réalités pour rallier l'opinion publique, il fait de ses administrés des mythomanes.

Nous sommes profondément bouleversés par l'acceptation de cette politique du fait accompli. Telle gravée dans le marbre, cette Loi s'est assise dans les esprits. Et loin de cesser, ce harcèlement à l'encontre de l'Islam et des musulmans, se poursuit à travers des humiliations incessantes, des insultes ouvertes et encouragées.Sans compter les propositions de Loi, pétitions et autres, qui continuent à tomber sur les bureaux de l'Assemblée (la proposition de loi 1121, la proposition de loi 1080, les pétitions « Un cri contre le racisme et l'intégrisme » et « halteauvoile »,

En fait on l'a compris depuis un moment, il s'agit d'une déclaration de guerre par assauts successifs ininterrompus (lois, propositions, pétitions, appels, manifestations, livres, émissions, reportages ....) contre l'Islam et les musulmans. On s'en prend ainsi journellement et surtout impunément à la liberté de croyance de millions de personnes.

Du bout des lèvres on consent une liberté de conscience mais on refuse à haute voix la liberté de culte sous de fallacieux prétextes. Cette la loi du 15 mars, véritable institutionnalisation de la discrimination à l'encontre de jeunes collégiennes et lycéennes de confession musulmane, représente un tâche noire sur le tableau blanc de l'émancipation.

En effet au nom de « l'émancipation » on interdit à ces jeunes filles d'accéder à l'outil privilégié de l'émancipation : l'école.

Mais bien sûr, la société n'a aucune responsabilité, les politiques ne sont en rien coupables, la discrimination n'existe que pour ceux qui veulent bien en être victimes, le racisme n'est qu'une légende, l'impossibilité de consommer comme ses semblables une forme d'ascétisme, l'exclusion du système éducatif est un fantasme, la pauvreté, un leurre, la brutalité policière, une invention, la ghettoïsation, une vue de l'esprit...

Les hommes libres donnent naissance à des enfants libres qui à leur tour deviendront des hommes et des femmes libres. Ne laissons pas ces jeunes filles devenir les victimes de notre résignation. Chaque jour qui passe rend notre jugement très svère, mais celui de l'Histoire le sera encore plus. En effet quel sera le sera le jugement de l'Histoire face à tous ces pseudo valeureux justiciers qui mènent une guerre sans pitié contre des peuples désarmés et face à d'autres « défenseurs de la laïcité » qui votent des lois contre des jeunes filles « enfoulardées ».

Pour dénoncer cette laïcité dévoyée et rétablir l'égalité devant l'accession à l'éducation, demandons tous ensemble dans notre marche du 15 mars prochain, l'abrogation pure et simple de cette loi.

Signons cet appel, et engageons nous ensemble

Premiers signataires de l'appel pour la demande d'abrogation de la loi du 15 mars 2004: Le MCD (Mouvement Citoyen pour la Diversité), Le CDRPE ( Collectif pour la Diroit et le Respect des parents d'Elèves,CRI ...

Libellés :


Comments: Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud