18 janvier 2009

 

La deuxième mort du judaïsme

***
Dans ce bel article, Eric Hazan nous rappelle qu'il existe une authentique tradition juive basée sur l'humanisme et la lutte contre l'oppression, d'où qu'elle vienne. Il cite Rosa Luxemburg, Hannah Arendt, Franz Kafka, Albert Einstein. Il aurait pu citer Karl Marx, Léon Trotsky et, en ce qui concerne ma tradition politique, Tony Cliff (Ygaël Gluckstein). Cette tradition existe, mais elle est en grave danger ...

/.../ Tous ces gens sont morts et on ne les ressuscitera pas. Mais ce qui se passe en ce moment à Gaza les tue une seconde fois. On dira que ce n’est pas la peine de s’énerver, qu’il y a tant de précédents, de Deir Yassin à Sabra et Chatila. Je pense au contraire que l’entrée de l’armée israélienne dans le ghetto de Gaza marque un tournant fatal. D’abord par le degré de brutalité, le nombre d’enfants morts brûlés ou écrasés sous les décombres de leur maison : un cap est franchi, qui doit amener, qui amènera un jour le Premier ministre israélien, le ministre de la Défense et le chef d’État-major sur le banc des accusés de la Cour de justice internationale.

Mais le tournant n’est pas seulement celui de l’horreur et du massacre de masse des Palestiniens. Il y a deux points qui font des événements actuels ce qui est advenu de plus grave pour les juifs depuis Auschwitz. Le premier, c’est le cynisme, la manière ouverte de traiter les Palestiniens comme des sous-hommes les tracts lâchés par des avions annonçant que les bombardements vont être encore plus meurtriers, alors que la population de Gaza ne peut pas s’enfuir, que toutes les issues sont fermées, qu’il n’y a plus qu’à attendre la mort dans le noir. Ce genre de plaisanterie rappelle de façon glaçante le traitement réservé aux juifs en Europe de l’Est pendant la guerre, et sur ce point j’attends sans crainte les hauts cris des belles âmes stipendiées. L’autre nouveauté, c’est le silence de la majorité des juifs. En Israël, malgré le courage d’une poignée d’irréductibles, les manifestations de masse sont menées par des Palestiniens. En France, dans les manifestations du 3 et du 10 janvier, le prolétariat des quartiers populaires était là, mais des hurlements de colère d’intellectuels juifs, de syndicalistes, de politiciens juifs, je n’en ai pas entendu assez. Au lieu de se satisfaire des âneries du gouvernement et du CRIF (« ne pas importer le conflit »), il est temps que les juifs viennent en masse manifester avec les « arabo-musulmans » contre l’inacceptable. Sinon, leurs enfants leur demanderont un jour « ce qu’ils faisaient pendant ce temps-là » et je n’aimerais pas être à leur place quand il leur faudra répondre.

Libellés : , ,


Comments:
merci de nous avoir fait découvrir l'autobiographie de ce Tony Cliff, très interessante !
 
Salut Roland

Voici une nécrologie de Cliff que j'ai écrite en 2000 (sans doute pas assez critique - il a aussi fait des conneries). C'était un type inoubliable. Sa femme Chanie Rosenberg est toujours active - elle est juive de l'Afrique du Sud et une femme extraordinaire, ne serait-ce que pour avoir supporté Cliff. Ils ont eu quatre enfants dont trois militent.

http://pagesperso-orange.fr/revuesocialisme/cliff.htm
 
Je m'oppose catégoriquement à la condamnation des Juifs. Les Sionistes doivent être condamnés. Ce sont des nationalistes et des meurtriers. En dehors des Sionistes, des milliers, peut-être des millions, de Juifs s'opposent ou sont indifférents au Sionisme. Quand on écrit un truc avec pour titre "La deuxième mort du Judaïsme", on ne doit plus s'étonner que des crétins comme Val crient à l'antisémitisme.

C'est la mort du Sionisme. Point.
 
Je pense que le "judaïsme" dans le titre se réfère à cette tradition humaniste qui a donné autant de grands intellectuels, scientifiques, philosophes, artistes, révolutionnaires. Et c'est l'Etat d'Israël qui est en train de la tuer.
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?

blogCloud